Présentation

Découvrez ce métier avec : Groupe ESC Clermont

Le webmarketeur, ou e-marketer, a pour missions principales d'identifier les consommateurs de nouvelles technologies et les éventuels clients, de déterminer leurs besoins et de leur proposer des offres adaptées pour les fidéliser...

Pour exercer la fonction de webmarketeur, outre des connaissances approfondies en informatique ainsi que du marché de l'Internet, une grande capacité d'analyse, un sens relationnel, commercial et un esprit d'observation sont indispensables. Polyvalence semble aussi ici le maître mot !

La polyvalence est de mise !

Olivier travaille pour différents grands comptes d'une agence : "En leur montrant les résultats de leurs sites, je dois prouver aux clients l'efficacité de notre travail. Car pour certains d'entre eux, j'organise moi-même les campagnes de publicité en ligne. En revanche, parfois, c'est une agence média spécialisée qui s'en occupe, et dans ce cas, je fais du contrôle d'audience, je deviens alors consultant !"

Mais la tâche du webmarketeur ne s'arrête pas là : il s'occupe également du référencement de leurs clients, afin que ceux-ci apparaissent dans les premiers résultats trouvés et soient "cliqués" par les internautes !

La gestion de la newsletter lui incombe aussi souvent, comme nous l'explique Stéphanie Pinhas : "J'édite la newsletter quotidienne et les différents articles. Je régis aussi les emailing. Mon rôle est surtout d'attirer les internautes en leur proposant des accès gratuits afin de les inciter à s'abonner aux différents services que nous proposons en ligne. Pour cela, il faut faire beaucoup de statistiques afin de déterminer pourquoi une page a été plus visitée qu'une autre et essayer de rendre le reste du site tout aussi attrayant. Il faut ainsi opter pour la bonne période car on ne lance pas une campagne quelques jours avant les vacances par exemple ! Je choisis les internautes selon leurs profils de consommateur et je tente d'instaurer une relation privilégiée avec eux."

Esprit d'analyse et de synthèse requis

Déceler des comportements et analyser des kilomètres de chiffres demande une grande présence d'esprit : "En effet, on manipule un grand nombre d'informations que l'on doit rapidement observer afin d'en tirer des conclusions", raconte Olivier.

On comprend donc mieux que le métier de webmarketeur est un poste clef dans une "Net entreprise" et nécessite de posséder de nombreuses connaissances. "Evidemment, des compétences techniques relatives au Net sont indispensables : le langage html, les pages dynamiques, les bases de données... Mais aussi des compétences marketing très poussées afin de mettre en place les meilleures stratégies adaptées au marché."

Mises en ligne, analyses statistiques... n'est-ce pas un peu rébarbatif ? "Certains côtés du métier sont parfois lassants, mais observer le comportement des internautes est tellement passionnant." termine Olivier.

Formation

Découvrez la formation avec : Groupe ESC Clermont

Comment devenir webmarketeur ?

L'aspect technique de ce métier peut s'apprendre sur le tas pour les passionnés de l'Internet. En revanche, les connaissances et compétences en marketing nécessitent des études de commerce plutôt poussées. La meilleure solution reste encore de commencer par des études de commerce et de finir par un master spécialisé dans le multimédia. L'inverse est également possible, mais moins recommandé.

Après le bac

De nombreuses formations post-bac vous ouvrent leurs portes. Ainsi, vous pouvez commencer par :

  • un BTS Management des unités commerciales,
  • un BTS Négociation et relation client
  • ou un DUT Techniques de commercialisation.

Ces formations vous apporteront des compétences en commerce, marketing et gestion. Et même s'il s'agit de cursus professionnalisants, ils vous permettront de poursuivre sans problème.

Après un bac+2

Ici, deux voies possibles :

  • Intégrer une école de commerce par le biais des admissions parallèles. Le choix de l'école est très large, mais certaines proposent des spécialisations pointues qui pourront vous intéresser.
  • Intégrer un IUP de commerce/vente. Votre bac+2 vous permettra d'obtenir un master, voire un titre d'ingénieur-maître.

Après un bac+4

C'est souvent là qu'intervient la spécialisation en multimédia. Le choix de master est vaste : hypermédia, commerce électronique ou systèmes d'information multimédia... Des écoles privées proposent aussi des masters.

Dernière mise à jour : 16 avril 2015

Visitez le site de Groupe ESC Clermont