Présentation

Avant de pénétrer dans un monde imaginaire, de longs mois de création et de conception sont nécessaires afin de créer un jeu vidéo. Des mois au cours desquels de multiples talents se succèdent et s'imbriquent afin de donner naissance au produit final. Au bout de cette chaîne de production, il est un maillon particulièrement important : le testeur.

Métier à part entière, l'activité du testeur de jeux vidéo n'a rien à voir avec celle d'un journaliste qui teste un jeu afin d'en déterminer les bons et les mauvais aspects avant de le présenter à ses lecteurs. Son rôle est beaucoup plus déterminant : du testeur de jeux vidéo et de l'efficacité de ses vérifications va dépendre en effet en grande partie la qualité du jeu achevé ...

Une traque perpétuelle aux bugs ...

Stéphane, 20 ans, est un testeur novice chez Monte Cristo Games. Mais son jeune âge n'a rien de surprenant dans cet univers ludique où les jeunes se font la part belle. "Je suis un joueur invétéré depuis mon plus jeune âge", confie-t-il. "Exercer le métier de testeur était pour moi l'opportunité de jouer tout en étant payé" !

Tester un jeu n'est pas aussi simple qu'il y paraît. "C'est à nous, testeurs, que revient la délicate mission de faire la chasse aux bugs", explique Stéphane. "Il y a différentes phases dans le test : dans un premier temps, on teste la version alpha, qui est la toute première version jouable. On traque les erreurs qui ont pu se glisser dans le jeu, tant au niveau graphique qu'au niveau du gameplay. Dans un second temps, on teste la version bêta, qui est normalement la version prête à être commercialisée. Il faut alors réussir à dénicher les dernières petites erreurs avant le grand saut commercial" !

Des sessions de test longues et fastidieuses

Et pour dénicher les petites erreurs, il n'y a pas de secret : il faut jouer, jouer, et encore jouer ! A son poste à 10 heures, Stéphane se prépare chaque jour à près de 6 heures de jeu d'affilée. "Il arrive que l'on teste un jeu vingt fois de suite", remarque Stéphane. "Donc au bout d'un moment, c'est sûr que ça peut paraître lassant... Pour éviter cela, plusieurs testeurs peuvent se relayer".

Pour autant, le test ne se fait pas à la légère, selon le bon vouloir de chacun. La plupart du temps, les testeurs disposent d'une feuille de tests qu'ils doivent remplir méticuleusement et sur laquelle se présentent les différentes actions à essayer. Seul hic : les remarques des testeurs ne sont pas toujours bien reçues en interne, et il faut parfois savoir ménager les susceptibilités. "Mieux vaut faire attention et être vigilant dès le début", remarque Stéphane. "Car on peut se mettre l'équipe de conception à dos si on trouve des bugs au dernier moment" !

Formation

Comment devenir testeur de jeux vidéo ?

En matière de formation au métier de testeur, il n'y a pas de règles ! Certains se sont formés sur le tas par la pratique assidue du jeu, d'autres ont suivi un cursus informatique… Mais une chose est sûre : le métier de testeur, considéré comme une porte d'entrée dans le petit monde fermé de l'imaginaire, est l'un des rares métiers du secteur à ne pas exiger un haut niveau d'études.

Après bac

S'adressant en particulier à des bacheliers arts appliqués, le BTS industries graphiques option communication graphique permet notamment aux étudiants formés de résoudre des problèmes techniques liés au traitement de l'image et du texte.

De son côté, le DUT informatique et imagerie numérique prépare des techniciens supérieurs polyvalents maîtrisant à la fois l'informatique classique et les compétences dans l'utilisation et le développement de logiciels pour le traitement, la retouche et la synthèse d'images.