Présentation

Le secrétaire médical joue un rôle essentiel d'interface dans la relation entre le médecin, le patient et l'institution. Le secrétaire médical est attentif aux demandes de chacun et développe donc un grand sens de la diplomatie et du relationnel. Il doit également faire preuve d'initiative, de discrétion, de patience et d'organisation.

Le métier de secrétaire médical a évolué, et une double compétence est souvent exigée : la maîtrise des techniques de secrétariat et la connaissance des procédures spécifiques au domaine médical. Il est donc essentiel d'aimer le monde médical, le rapport avec les patients, mais aussi de connaître les termes médicaux.

Des qualités humaines et d'organisation

Le secrétaire occupe un poste clé dans le fonctionnement de tout environnement médical. Il gère le secrétariat d'un ou plusieurs médecins au sein d'un cabinet ou d'un service hospitalier. Sa double fonction de gestion administrative et d'accueil des patients contribue également à personnaliser l'image de la structure à laquelle il appartient. Son rôle : assurer le lien entre le médecin et le malade. De ce fait, le secrétaire médical informe, rassure et accompagne dans leurs démarches les patients dont il devient un interlocuteur privilégié.
Les responsabilités sont multiples : prise de rendez-vous pour les consultations, organisation quotidienne du planning, gestion du courrier, des appels téléphoniques, des stocks de médicaments et d'une partie de la comptabilité, saisie des comptes rendus de consultation, constitution, suivi et archivage du dossier médical de chaque patient. Bref, le secrétaire gère l'ensemble de l'administration du cabinet ou du service.

Maîtrise de l'outil informatique

Le secrétaire médical a progressivement vu son champ de compétences s'élargir. Il peut ainsi assister le médecin dans certaines de ses interventions s'il développe une bonne connaissance de la fonction médicale, de la réglementation des soins et des termes techniques de base. Depuis quelques années, le secrétaire médical a largement bénéficié du développement de la bureautique pour passer du statut de simple exécutant à celui de membre à part entière d'une équipe dont il est le pivot. Désormais la maîtrise des outils informatiques, mais aussi l'organisation d'un voyage à l'étranger, d'un congrès, la recherche d'une information ou la constitution d'un dossier de présentation définissent le travail quotidien – et ô combien multiple – de ce professionnel.

Formation

Comment devenir secrétaire médical ?

Après la 3e

Le bac technologique STS2 se prépare en deux ans, après une classe de seconde générale ou technologique. Autre possibilité : le baccalauréat professionnel Secrétariat.

Après le bac

Une formation spécialisée en secrétariat médical s’impose pour s’ouvrir les portes du métier ! Certaines écoles proposent de valider un titre certifié en suivant une préparation d’un an post-bac. Les enseignements s’organisent alors en différentes matières relatives au vocabulaire médical, aux sciences médicales, à la comptabilité, au secrétariat professionnel, à l’économie de la santé, au droit...

Les secrétaires médicaux du ministère de l’Emploi et de la Solidarité sont quant à eux recrutés sur concours. Les candidats admis pourront par la suite travailler à la Direction centrale du ministère, dans une Drass (Direction régionale des affaires sanitaires et sociales) ou une DDASS (Direction départementales des affaires sanitaires et sociales).

Bac+2, bac+3, bac+4

Sont particulièrement recherchés par les recruteurs :

  • les titulaires de BTS (Assistant de direction, Assistant de gestion de PME-PMI, Assistant secrétaire trilingue), en formation initiale ou continue,
  • les titulaires d’une formation bac+2 dans les filières comptables, juridiques, commerciales ou linguistiques, complétées par une formation aux techniques bureautiques,
  • les diplômés de niveau bac+3 ou bac+4, à condition qu’ils justifient d’un bon niveau en langues, et d’une bonne maîtrise des logiciels de bureautique (Word, Excel…).