Présentation

A l'écoute de l'activité de l'entreprise, le responsable des ressources humaines a pour principale mission de mettre de l'huile dans les rouages. Il anticipe les besoins, en termes de compétences notamment et lance les recrutements ou les formations de collaborateurs si besoin. A l'interface entre la direction, les salariés et les syndicats, il assure le maintien d'un dialogue permanent pour éviter les conflits.

Fin psychologue et diplomate, le responsable des ressources humaines est doté de capacités d'écoute et de communication. Il assure l'avancée des négociations et le respect des décisions prises avec souplesse mais fermeté. Résistant au stress, il est aussi capable de prendre des décisions dans l'urgence, surtout lors de situations délicates pour l'entreprise ou de plans sociaux.

Un travail d'équilibriste

Le responsable des ressources humaines occupe un poste stratégique dans l'entreprise. En accord avec la direction générale, il définit les grands axes de la politique sociale. C'est lui par exemple qui se charge de recruter les salariés dont l'entreprise a besoin pour fonctionner.

« Notre société a beaucoup embauché ces dernières années pour faire face au développement du marché, explique Elise, responsable des ressources humaines chez Webnet. Très vite, nous avons aussi dû mettre en place des actions pour fidéliser les collaborateurs car, dans notre secteur, il y a un fort turn-over. » 

Pour cela, ce gestionnaire du personnel dispose de plusieurs outils. Il valide les augmentations de salaires, propose ou répond aux demandes de formation, suggère des promotions, s'implique dans la mise en place d'avantages hors salaires : mutuelles de santé plus avantageuses, plan d'épargne salariale, voiture de fonction ou ordinateurs portables...

Il a enfin la lourde charge de mettre de l'huile dans les rouages en cas de tension entre les salariés et leurs managers ou quand il négocie des accords avec les représentants du personnel et les syndicats. Moins drôle, le responsable RH endosse aussi la responsabilité d'engager les entretiens de licenciements. Peut-être la tâche la plus ingrate dont il doit s'acquitter.

Orfèvre en relations humaines

Dans les grandes entreprises, ces multiples tâches sont exercées par plusieurs professionnels sous l'autorité d'un directeur des ressources humaines. Orfèvre en relations humaines, celui-ci doit aussi savoir composer avec la direction. « Ils ont trop souvent les yeux rivés uniquement sur les impacts financiers, regrette Elise. De fait, il est parfois difficile de faire passer certaines idées. Mais je n'ai jamais hésité à repartir à la charge si j'étais convaincue du bien fondé de l'opération. Et non sans succès... » Le responsable RH joue ainsi un rôle de tampon pas toujours facile à assumer. Pour réussir, outre une capacité d'écoute, il doit aussi faire preuve de beaucoup de diplomatie.

Curieux, il est également obligé de se tenir constamment en éveil sur la législation sociale et de prendre en compte les moindres évolutions. Son travail d'équilibriste est par ailleurs sans arrêt remis en cause dans la mesure où toutes les actions initiées dépendent fortement de l'environnement dans lequel l'entreprise évolue. À la moindre bourrasque, le responsable des ressources humaines doit ainsi être capable de rectifier le tir. Un métier qui demande une solide maîtrise de soi et une grande résistance au stress...

Formation

Comment devenir responsable RH ?

Les recrutements dans le métier ne sont plus vraiment au beau fixe. La fonction est prisée des jeunes diplômés mais l’informatisation et les logiciels d’aide à la gestion ont contribué à la suppression de nombreuses fonctions intermédiaires. De fait, pour augmenter ses chances d’insertion, mieux vaut donc miser sur un cursus master.

Après un bac+3

De nombreux cursus universitaires ou écoles de commerce proposent des modules en ressources humaines. Mais pour réussir à trouver sa place dans un secteur recherché par les jeunes diplômés, mieux vaut suivre un cursus master complet en gestion des ressources humaines. L’insertion se fait après une licence en Droit, Psychologie, Economie, Gestion, etc. En sachant toutefois que l’accès à l’emploi se fera souvent par étapes : il n’est en effet pas rare d’enchaîner plusieurs stages avant de décrocher le Graal.