Présentation

Le rôle du responsable e-business est d'accroître les ventes en ligne et ainsi augmenter le chiffre d'affaires de la société pour laquelle il travaille. Métier dans l'ère du temps, il répond aux attentes de son entreprise 2.0 où tout est informatisé. Son objectif : développer et maintenir le marché e-commerce tout en s'adaptant aux nouveaux comportements d'achat sur le web.

Constamment à la recherche de profits, ce professionnel a une connaissance très pointue dans les domaines du web et du marketing. Ces compétences font de lui un acteur majeur dans la stratégie digitale de l'entreprise et donc dans son développement.

Un poste à challenges

Devenir responsable e-business, c'est apprécier de relever des défis. « C'est un métier assez novateur, affirme Claudine Boullet, responsable e-business chez HP. C'est une responsabilité, de bout en bout. Quand j'ai débuté, l'activé était assez récente. Mais elle est en perpétuel mouvement, d'autant plus que le métier est de plus en plus intégré à l'entreprise » confie-t-elle.

Un challenge quotidien qui garantit la sécurité des paiements, les stocks disponibles, et le service après-vente. Outre l'indicateur du chiffre d'affaires, ce spécialiste est attentif au coût d'acquisition de chaque vente.

Le responsable e-business est donc polyvalent et présent sur plusieurs fronts. Il peut être chargé de la création du site de son entreprise (ou de la refonte) ainsi que de son l'audience. Dans le cadre de projets, le responsable e-business peut également être amené à encadrer des équipes. Sa préoccupation première : toujours prendre en compte les objectifs commerciaux fixés par la direction de sa société.

Des qualités indispensables à sa réussite

En plus de la polyvalence, la réactivité est une qualité indispensable pour réussir dans ce métier. « Il faut être rapide dans la prise de décision et dans la capacité d'analyse », explique Claudine Boullet. De même une très bonne écoute et de la curiosité sont essentielles au quotidien.

« C'est une activité de business, il y a donc des objectifs et tout va plus vite online que dans le visuel traditionnel », précise Claudine Boullet. Toutefois, il ne faut pas confondre vitesse et précipitation : les plans d'actions définis doivent s'inscrire dans une stratégie à moyen et long terme. En outre, l'aisance relationnelle est de rigueur, car ces projets impliquent de nombreux interlocuteurs, aussi bien internes qu'externes.

Formation

Comment devenir responsable e-business ?

Les établissements d'enseignement supérieur proposent de plus en plus, des formations pour devenir responsable e-business. Les étudiants issus d'écoles de commerce et écoles d’ingénieurs, ou ayant obtenu un diplôme universitaire sont très appréciés des recruteurs.

Le responsable e-business peut aussi justifier d'une première expérience, de quatre années au minimum en gestion de projet, aussi bien au sein d'agences de communication interactives, de départements web marketing dans les entreprises ou encore chez des "pure players", c'est-à-dire des sociétés dont le seul canal de distribution est internet.

Dernière mise à jour : 2 octobre 2015

Témoignage

Claudine Boullet, responsable e-business à HP

« C’est un métier complet qui ouvre beaucoup de possibilités et de belles opportunités. Il faut pouvoir être actif aussi bien dans la vente que dans le management. Je n’ai jamais la même journée. Nous sommes en contact avec le client, avec des équipes commerciales ou encore des équipes marketing en meeting. Mais je suis aussi très active sur les réseaux sociaux, sur le planning des services que l’on doit vendre ou encore dans la recherche de nouvelles manières de communiquer.

C’est un métier dynamisant ! C’est grâce à l’expérience que l’on se forme. Je fais principalement de la vente, de la gestion des comptes et de communautés. Cela se passe souvent en ‘live’ donc il faut avant tout avoir le sens du contact. Il faut pouvoir toujours être en veille pour avoir de nouvelles idées. Et surtout, il ne faut rien s’interdire ».