Présentation

Le responsable de la communication est un élément essentiel d’une entreprise. C’est à lui que revient la tâche de promouvoir la société, ses activités ou ses produits au public et de véhiculer son image de marque. Selon les cas, il gère la communication interne à l’entreprise, externe ou les deux. 

Elaborer un plan 

La mission première du responsable de la communication est la mise en place de projets de communication. Après avoir participé à l’élaboration de la politique et de la stratégie de communication de l’entreprise, il assure sa visibilité sur des événements, organise des opérations avec les partenaires ou créé des actions de marketing. 

S’il est à la tête d’une équipe, il répartit le travail entre différents chargés de communication : création des visuels, rédaction des communiqués de presse, choix des supports, suivi de fabrication, animation des sites… Dans certaines petites entreprises, le responsable de la communication travaille seul et s’occupe lui-même de ces tâches. Il peut aussi être amené à collaborer avec la presse pour promouvoir au maximum l'événement.

Des qualités relationnelles indispensables

Le métier de responsable de la communication requiert une grande polyvalence et un très bon sens du relationnel. Ce professionnel est très organisé et rigoureux mais sait se rendre disponible. Autonome, il a la capacité à mobiliser autour d’une idée, d’un projet, et à convaincre son auditoire. Ses différentes activités demandent également beaucoup de créativité et de réelles qualités rédactionnelles. 

Dans de nombreux cas, il sera demandé au responsable de la communication de maîtriser l’anglais, voire d’autres langues vivantes, ainsi que les outils du numérique, les logiciels de retouche ou de montage...

Formation

Comment devenir responsable de la communication ?

Les responsables de la communication sont généralement recrutés après un bac +5, mais il est possible d’exercer après trois années d’études supérieures.

Les études de communication sont la voix idéale : BTS et DUT en communication ou en information-communication délivrent un niveau bac +2 qui peut se poursuivre par une licence professionnelle (bac +3) dans les métiers de la communication.

Il existe aussi des licences communication ou information-communication accessibles après le bac. Des formations en sciences de l’information, en droit ou en sciences politiques mènent également à ce métier. 

Le futur chargé de communication peut ensuite intégrer un master (bac +5) afin de se spécialiser davantage dans un domaine : communication des organisations, communication politique, information et communication, communication des entreprises, communication et multimédia, communication scientifique...

Les instituts d'études politiques ainsi que les écoles de commerce (bac +5) délivrent également des formations dans le domaine de la communication. Les diplômés d'écoles spécialisées très réputées sont aussi recherchés.

En chiffres

1 800

Le salaire du responsable de la communication dépend de son expérience et de la taille de l’entreprise. En début de carrière, il se situe généralement autour de 1 800 € à 2 000 € bruts par mois. Après quelques années, cette rémunération brute mensuelle peut approcher 4 000 €.

Témoignage

Isabelle T – Manager de la Communication Globale - Groupe de Protection Sociale

Mon métier : développer la notoriété et l’image du groupe auprès du grand public, des cotisants et des décideurs au niveau national. 

Avec la direction générale et les administrateurs, j’élabore chaque année le plan de communication en lien avec la stratégie de développement du groupe. Cela implique de maîtriser la palette complète des outils de communication à ma disposition et d’être à l’écoute des nouveautés, surtout dans le domaine du digital.

Organiser des conférences dans les grandes villes de France ou la journée du personnel, écrire les articles des différents journaux destinés aux cotisants, dialoguer avec des journalistes, concevoir et faire vivre notre site internet, animer les réseaux sociaux ou encore mesurer l’impact de mes actions… sont autant de projets que je mène au quotidien.