Présentation

Si vous avez peur de répondre à deux interlocuteurs au téléphone à la fois, vous n'êtes peut-être pas fait pour devenir responsable d'exploitation.

Pour exercer le métier de responsable d'exploitation, vous devrez faire preuve de rigueur, avoir un grand sens de l'initiative, une adaptabilité et une réactivité à toute épreuve. Un sens du relationnel développé et une présence d'esprit sont aussi nécessaires.

Prendre une marchandise à un point A et la livrer à un point B, une opération apparemment simple. Pourtant aujourd'hui, les besoins des entreprises imposent parfois des tours de passe-passe !

Le maître mot : la rentabilité

"Les volumes de marchandises sont de plus en plus petits et rapprochés, la demande des clients étant extrêmement variable. Mon travail consiste alors à répondre du mieux possible aux diverses demandes. Un planning n'est jamais fixe : il évolue au fil des minutes et des commandes qui arrivent ! J'essaye alors d'optimiser les diverses ressources tout en satisfaisant du mieux possible le client. Et cela, en respectant la législation et la réglementation sociale !" , témoigne Frédéric, responsable d'exploitation. Ces dernières représentent des difficultés de taille : les conducteurs ne peuvent rouler qu'un certain nombre d'heures quotidiennes, hebdomadaires et mensuelles. Au responsable d'exploitation de faire les bons calculs !

Un travail qui s'apprend sur le terrain

Frédéric a suivi la formation de manager transport et logistique. "J'ai commencé par travailler comme chargé d'études dans le service commercial d'une entreprise de transport. Je répondais à des appels d'offres. C'est là que j'ai appris à calculer le meilleur coût de revient !" Il a ensuite travaillé comme exploitant affréteur où il jouait le rôle d'interface entre un gros client et les différentes agences de l'entreprise. "Ces différentes expériences, en bureau et sur le terrain, m'ont permis d'acquérir une grande pratique. Soyons francs : aucune formation ne vous inculquera l'art d'être sur tous les fronts ou de gérer un problème à plusieurs centaines de kilomètres par téléphone". De même que la logique, la réactivité, la mémoire et le sang-froid, indispensables ici, ne s'enseignent pas à l'école. "Alors oui : c'est un métier difficile, mais on apprend des choses tous les jours !"

Formation

Comment devenir responsable d'exploitation ?

Le secteur du transport logistique constitue aujourd'hui un acteur essentiel de la vie économique par la puissance de mobilité -organisation, gestion et circulation des biens et des personnes- qu'il permet. Les entreprises de ce secteur ont acquis une véritable rigueur en s'adaptant aux nouveaux enjeux sociaux, environnementaux, économiques et surtout professionnels. Travailler dans ce domaine demande donc des compétences et des connaissances précises.

Avant le bac Le choix en CAP et BEP est large. Si vous souhaitez vous former aux différents métiers du transport et de la logistique dès la 3e, vous pouvez par exemple commencer par un BEP Conduite et services dans le transport routier. Outre la conduite, il vous permettra d'acquérir des connaissances en matériel, réglementation, sécurité. Une base de connaissances indispensable pour devenir agent ou responsable d'exploitation. Suite logique : un bac pro "exploitation des transports".

Après le bac

Les principaux diplômes accessibles à ce niveau sont le BTS transport et le DUT Gestion logistique et transport. En BTS, l'enseignement est axé sur la gestion des transports (au programme : économie, droit, techniques quantitatives de gestion…) et permet d'intégrer le marché du travail. Le DUT est, lui, plus axé sur la gestion de l'entreprise, la communication et les techniques d'exploitation logistique. Même si leurs enseignements diffèrent un peu, ces diplômes mènent aux mêmes débouchés ou permettent de continuer en année complémentaire, en IUP ou en école spécialisée.

Après un bac+2

Pourquoi ne pas vous spécialiser en suivant une formation complémentaire dans une école spécialisée ? Découvrez la liste des écoles en cliquant ici.