Présentation

Le property manager assure la gestion juridique et administrative des biens immobiliers pour le compte d'un propriétaire (locations, gestion courante du bien, gérant de patrimoine...). Une mission de plus en plus pointue et professionnalisée qui allie compétences juridiques (droit immobilier), techniques, financières et fiscales à la maîtrise de l'anglais et de l'outil bureautique.

A l'interface entre les bailleurs (syndicats de copropriété, grandes entreprises...) et les locataires, le property manager dispose d'un bon relationnel, de diplomatie et de réelles capacités d'écoute pour instaurer un dialogue efficace de part et d'autre. Souvent sur le terrain, il multiplie les visites sur les sites immobiliers où il faut faire preuve d'un grand sens de l'observation et repère très vite les améliorations à prévoir.

Administrateur de biens nouvelle génération

Fini le gestionnaire immobilier à la papa, place au property manager, nouvelle génération. Eh oui, même si aujourd'hui cet administrateur de biens perçoit toujours les loyers pour le compte de ses clients, gère l'entretien des immeubles (personnel d'accueil, tri des ordures, personnel de ménage...) et veille à leur bon fonctionnement technique (détection incendie, chauffage, ascenseur), il ajoute à ses fonctions le rôle de conseiller dans les choix d'investissement.

"En plus de la gestion, mon rôle consiste à valoriser le patrimoine de mes clients, des banques allemandes, irlandaises ou encore des sociétés d'assurance écossaises, explique Audrey, 24 ans, property manager chez BNP Paribas. Je conseille les bailleurs dans d'éventuels travaux d'embellissement et je mets sur pied un budget à présenter aux locataires en fin d'année."

Ainsi, le property manager nouvelle formule doit par exemple être capable de réaliser un audit technique sécuritaire et environnemental de l'actif, de budgétiser les charges ou de répondre à des problématiques liées à l'occupation de l'immeuble. Pour ce faire, il maîtrise sur le bout des doigts les enjeux actuels des marchés immobiliers.

Gestionnaire ET financier

Confronté à la financiarisation du secteur immobilier, le property manager est également capable de gérer les paramètres budget (appels de fond, comptabilité, vérification des quittances de loyers...). Les sommes en jeux sont très élevées et atteignent parfois plusieurs dizaines de millions d'euros par an. Impossible donc de se permettre le moindre couac. Quitte à passer de longues heures sur place pour solutionner un problème urgentissime.

"Je m'occupe d'une vingtaine d'immeuble à la fois, reprend Audrey. J'en gère les contrats d'entretien et je veille à leur bon fonctionnement. Par exemple, lorsqu'un ascenseur tombe en panne, je dois réagir au plus vite car les locataires sont exigeants. C'est normal. Le loyer trimestriel avoisine le million d'euros."

D'autre part, le contexte actuel de crise et de rationalisation des coûts à outrance poussent les entreprises à ausculter de près les postes immobilier et services généraux. Les property manager sont donc particulièrement attendus pour réaliser de substantielles économies. A vos calculatrices !

Formation

Comment devenir property manager ?

Après le bac

Plusieurs voies apportent les compétences nécessaires pour exercer la profession. Une licence en Droit à l’université complétée par un diplôme spécialisé en immobilier permet d’apporter une spécialisation progressive pour les indécis, de même qu’un diplôme en école de commerce, puisque la spécialisation n’intervient qu’au niveau master (les deux dernières années).

Ceux qui sont sûrs de leur choix et souhaitent se professionnaliser rapidement peuvent intégrer un BTS Professions immobilières, à compléter par une formation de niveau bac+3 à bac+5 en école spécialisée.

Après un bac+3/4

A l’issue de la licence, plusieurs masters professionnels 2 ouvrent directement les portes du métier.