Présentation

Le promoteur immobilier est le véritable chef d'orchestre des programmes immobiliers. Il achète des terrains constructibles, évalue la faisabilité d'un projet, cherche des financements, définit des objectifs aux architectes et différents partenaires, et vend des biens immobiliers à ses clients.

Il doit savoir être très polyvalent car ses tâches sont variées. Il a également une parfaite connaissance de la conjoncture immobilière et une maîtrise très minutieuse de la législation en vigueur.

Un sens de l'observation indispensable

Ce spécialiste de biens immobiliers peut travailler au sein d'une entreprise de construction ou de manière libérale. Rigoureux, le promoteur immobilier doit faire au mieux pour respecter les délais de livraison d'un chantier. Pour vendre son produit, il doit cultiver un sens commercial aiguisé et être un très bon communiquant.

« Ce métier demande d'être très opportuniste, il faut également une excellente culture financière afin de calculer la rentabilité d'un bien immobilier », explique Eric Magistrello, agent immobilier indépendant.

De nombreux intervenants sous sa houlette

Au diapason dans la réalisation de la construction d'un bien immobilier, le promoteur immobilier travaille avec des intervenants très divers : architectes, bureaux d'études, collectivités territoriales, géomètres, banquiers, notaires, paysagistes, agences de communication,... C'est en lien avec toutes ces personnes qu'il détermine la faisabilité d'un projet. Il connaît donc tous les différents aspects techniques qui concernent la maîtrise d'ouvrage en construction.

Une opération immobilière dure au moins trois ans, les différentes étapes du processus prenant un certain temps. Le travail du promoteur débute par l'étude de la faisabilité d'un projet. Par la suite, il effectue des recherches de terrains. Puis il détermine avec les architectes ce qui est réalisable. Il demande ensuite les permis de construire. C'est également lui qui lance les appels d'offre aux constructeurs.

Savoir travailler sur du long terme

« La principale difficulté du métier, ce sont les coûts de construction qui ont énormément augmenté. Un promoteur va essayer de tirer un maximum sur les prix pour essayer de rentabiliser son bien. Les marges bénéficiaires sont de plus en plus basses. » explique Eric Magistrello. « Les délais d'attente pour devenir propriétaire d'un terrain sont également très longs. Il faudra attendre trois mois alors que dans d'autres pays c'est trois jours. »

Malgré cela, le métier de promoteur immobilier est un métier très « plaisant », définit Eric Magistrello. « En fin de compte, quand on exerce cette profession, les terrains que l'on acquiert sont comme nos enfants. On crée un projet pour l'amener à sortir de terre et le voir grandir. On le mène de A à Z et le plaisir est de voir un produit fini qui ressemble à l'idée que l'on s'en faisait. Quand on voit les bâtiments majestueux qui se créent, on ne peut qu'aimer ce métier. Il n'y a pas que le côté pécuniaire de la chose, il y a le côté esthétique qui procure un réel plaisir », conclut l'agent immobilier.

Formation

Comment devenir promoteur immobilier ?

Pour accéder à cette profession, cinq années d'études sont presque indispensables. L'école supérieure des professions immobilières (ESPI) mène au métier de promoteur immobilier.

Juste après le bac, il est possible d'intégrer une école de commerce pour une durée de trois à cinq ans. Il existe aussi  des DUT immobilier et des bachelors immobilier délivrant un diplôme de niveau bac +2 et bac +3.

Enfin, à l'université, certains masters (bac +5) sont spécialisés dans ce domaine (master Droit immobilier, master gestion et stratégie de l'investissement immobilier...).

En chiffres

2 000

Un promoteur immobilier débutant gagne environ 2 000 € bruts par mois. Un salaire qui peut évoluer avec l'expérience et ainsi atteindre jusqu'à 3 500 € bruts par mois.

Témoignage

Publi-communiqué : Cycle Manager Immobilier en alternance terminé et CDI signé : c’est parti pour la vie active !

"Bachelor, Cycle Manager en Immobilier terminé, me voici à 25 ans avec un CDI fraichement signé.  Après un baccalauréat ES et deux années de BTS Immobilier, j’ai décidé de rejoindre le Groupe ESPI en tant qu’école spécialisée dans les métiers de l’immobilier.

Ayant encore une vague idée de ce que je souhaitais faire dans le secteur, les formations m’ont permis de cerner davantage ce dans quoi je me sentais à l’aise, mais c’est surtout le stage de fin d’année Bachelor et les deux années d’alternance en Manager qui m’ont définitivement aidé à trouver ma spécialité et donc un travail.

Ce sera la gestion locative des commerces dans le domaine public (SNCF).

Le Groupe ESPI, grâce aux cours dispensés par des professionnels, permet de parfaire ses connaissances pour aborder la vie active sereinement : cas pratiques, devoirs en groupe, mémoire mais aussi suivi de l’actualité et visites de terrain.

Mais c’est aussi une école dynamique avec des associations diverses et variées, entre le fameux « Bureau des Etudiants » indispensable à la cohésion et aux moments de détente après les périodes chargées, ESPI Europe et les échanges avec des écoles au sein de l’UE, les voyages à l’étranger, ESPI Œnologie, ESPI Chasse,… ! J’ai d’ailleurs eu le plaisir de présider ESPI Europe, où nous travaillons de pair entre étudiants (activité ouverte à tous les étudiants) et l’école qui nous soutient.

Bref des points positifs, même s’il ne faut pas oublier qu’il faut savoir être autonome un minimum et donc bien s’organiser entre études, vie personnelle et professionnelle. "