Présentation

Un profiler n'enquête pas uniquement sur les tueurs en série. Le profiler n'a que peu de choses en commun avec son homologue des films hollywoodiens.

Le profil idéal du profiler ? Il consiste en un savant mélange d'humilité, de patience et de créativité. Le profiler est doté d'un esprit pluridisciplinaire, de détermination et, bien sûr, d'un excellent équilibre psychologique !

La profession de profiler est bien représentée dans des pays voisins comme la Suisse et la Belgique. En France, la compétence en profilage en complète souvent une autre. Deux grands courants se dessinent : les enquêteurs de terrain et les experts scientifiques.

Une véritable science

Si elle peut paraître simple de prime abord, l'analyse conduisant à établir un profil est le fruit d'un long travail scientifique né de la recherche criminologique. Elle consiste ainsi à déduire ou induire un type de personnalité à partir d'un comportement criminel, ce qui passe notamment par une analyse de la scène du crime, l'étude de la victimologie et de tous les éléments rassemblés dans le dossier d'instruction.
Le profiler doit donc préserver vis-à-vis de son travail la même distance scientifique qu'un médecin légiste face à son cadavre. Appelé par un juge d'instruction ou un enquêteur, il commence chaque mission par un important travail de décryptage afin de saisir l'ensemble de la procédure judiciaire. Un dossier répertoriant plusieurs victimes peut représenter une douzaine de volumes !

Une présence terrain

Dans un second temps, il se rend sur les lieux du crime. L'idéal est d'être sur place dès qu'on trouve le cadavre ; à défaut, le profiler travaille sur vidéo ou photo. Il essaie alors de ressentir la situation. Pour cela, il lui faut développer une capacité d'empathie. Ensuite, il applique une méthode à la fois inductive puis déductive, afin de personnaliser le profil (notamment grâce à ce que l'on appelle la "signature du crime", c'est-à-dire le positionnement du corps, souvent révélateur d'un fantasme). L'ensemble doit mener à l'élaboration du profil du tueur (âge, sexe, antécédents familiaux...). En moyenne, il faut compter un bon mois d'enquête pour parvenir à ce résultat. Avis aux passionnés !

Formation

Comment devenir profiler ?

Le métier de profiler ne dispose pas aujourd’hui d’une formation clairement identifiée. Généralement, les professionnels sont issus d’un double parcours alliant criminologie et droit par exemple.

Après une licence de droit, cap sur l'Institut de criminologie de l'université Paris-II pour accéder à une spécialisation. Au choix : le Certificat de sciences criminelles (techniques médico-légales) ou le Certificat de sciences criminologiques (approches psychologiques). Attention toutefois, ces formations sont proposées hors du cadre LMD.

Les instituts des sciences criminelles dispensent des formations en criminologie, parmi lesquelles un certain nombre de DU.

Des universités proposent également un master professionnel Cliniques criminologiques et victimologiques accessible aux titulaires d’un master 1.