Présentation

Le peintre décorateur n'utilise pas uniquement la peinture. Polyvalent, il possède d'autres poils à son pinceau et manie également le papier peint, la moquette, les sols souples et même le verre simple. Bien sûr, l'emploi de chacun de ces matériaux exige une technique spécifique.

Sur un chantier intérieur, le peintre décorateur travaille souvent en autonomie. Il doit alors faire preuve de polyvalence et d'indépendance, mais aussi d'habileté manuelle et de soin pour exécuter parfaitement sa tâche. La réalisation d'une pièce requiert aussi du goût pour la décoration et le mélange des couleurs. A genoux près du sol ou en extension sur une échelle les bras levés, le peintre décorateur est souvent contraint à des postures assez inconfortables. Une bonne résistance physique est donc nécessaire.

Le métier de peintre décorateur

Artisan de finition, le peintre décorateur intervient sur des constructions neuves ou anciennes pour (re)décorer sols et murs. Mais avant tout, il faut préparer la pièce à travailler. "Pour commencer, je fais le ménage, explique William. Je retire l'ancien revêtement, rebouche les trous et les fissures, ponce, brosse et enfin lessive. Quand la surface est propre, je peux commencer à travailler. C'est important de partir sur de bonnes bases pour rendre une pièce impeccable."

Le peintre décorateur peut aussi s'occuper de ravalement de façade. La procédure est la même que pour le travail en intérieur. Le décapage s'effectue grâce à des jets d'eau à haute pression. Puis la devanture est refaite à neuf. Selon les régions, les techniques changent.

Décorateur et conseiller

Rénover une pièce, c'est aussi l'embellir. Les couleurs choisies participent pour beaucoup à l'ambiance générale. Il faut également tenir compte de la luminosité, de l'espace, de l'utilisation. En professionnel, le peintre décorateur connaît tous les trucs pour agrandir une salle, la rendre plus lumineuse, attirer l'attention sur certains détails. Des teintes mal assorties peuvent tout gâcher.

Pour les non-initiés cependant, il est difficile de se rendre compte de l'effet rendu par une peinture ou un papier peint sur des échantillons de dix centimètres carrés. En revanche, pour William, cet exercice ne pose aucun problème. "Avec l'expérience, je vois tout de suite la pièce finie, raconte-t-il. Les clients me demandent toujours ce que je pense de leur idée et je réponds avec franchise. Je les préviens des éventuels inconvénients futurs et s'il y une grave erreur de tons. Mais chaque personne est libre de décider de sa décoration. Je ne me moque jamais des choix des gens. J'essaie de respecter au maximum leurs goûts, leur personnalité mais aussi leurs envies et leur budget."

Formation

Comment devenir peintre décorateur ?

Le métier de peintre en bâtiment requiert des savoirs techniques précis acquis grâce à la pratique. Donc les diplômes de cette branche sont réalisables en alternance.

Après la troisième

Le CAP peintre-applicateur de revêtement est le diplôme de base. Très professionnalisant, il enseigne les techniques de pose de matériaux et de mise en peinture.

Après un CAP

Après un CAP du domaine, vous pouvez opter pour le brevet professionnel peintre-applicateur du revêtement en deux ans et/ou la mention complémentaire peinture-décoration en une année.

Après le bac

Le BTS Aménagement finition est principalement ouvert aux titulaires d’un bac pro aménagement et finition du bâtiment ou au bac STI2D Sciences et technologies de l'industrie et du développement durable spécialité architecture et construction (STI2D AC) ou spécialité innovation technologique et éco-conception (STI2D ITEC).

Dernière mise à jour : 30 mars 2015