Présentation

Véritable pilier de la relation avec le client, le manager de rayon est à la fois un commerçant, un gestionnaire et un chef d'équipe. La multitude des tâches fait la richesse, mais aussi la difficulté, du métier. Dynamique, il aime le terrain, le contact et le travail en groupe.

Manager de rayon, vendeurs, hôtesses d'accueil... Le secteur de la grande distribution embauche à tour de bras ! Les jeunes diplômés sont les bienvenus. Avec, à la clef, des perspectives de carrière assurées. C'est le cas de Christophe, manager du rayon photo d'un hypermarché en région parisienne. A 25 ans, c'est son premier poste. Mais s'il est novice dans le milieu, les responsabilités qui lui incombent n'ont rien d'anodin.

Finie l'époque des "tireurs de palettes" !

La grande distribution souffre d'une image négative. Or le milieu a beaucoup évolué depuis cinq ans. La population a rajeuni, les postes à responsabilité sont aujourd'hui occupés par de jeunes diplômés. "Nous autres managers de rayon, ne sommes plus de simples "tireurs de palettes". Une légende veut aussi que nous travaillions quinze heures par jour. Or, dans la réalité, c'est à nous de gérer notre travail. S'il m'arrive de faire une journée de douze heures, cela reste rarissime ! Je rencontre des acheteurs ou des commerciaux terrain qui font bien plus d'heures que moi". Autre point non négligeable, le métier de chef de rayon permet d'avoir un aperçu assez vaste de la fonction managériale : contrôle de gestion, logistique, management d'équipes... Autant d'atouts qui font bonne figure sur un CV de débutant.

Le marathonien de la grande distribution

Soucieuses de s'attacher ces jeunes recrues flatteuses pour leur image de marque, les enseignes de la grande distribution mettent tout en œuvre pour les retenir. Parmi leurs actions de fidélisation, les promotions rapides. "Je suis en CDI depuis à peine un an et il est déjà question que je prenne bientôt la responsabilité du pôle "téléphonie", soit une équipe d'au moins six personnes supplémentaires", affirme Christophe.

Mais s'il est certain que la grande distribution offre de nombreuses opportunités, encore faut-il, pour les saisir, respecter certaines règles. "Il ne faut pas arriver avec la grosse tête, du genre "je sais tout, je vais vous apprendre la vie", ni avoir d'a priori sur le secteur. Bien sûr, tout n'est pas toujours rose et mieux vaut être en bonne forme physique. Chaque jour, je parcours plusieurs kilomètres dans le magasin. Mais je ne supporterais pas de rester assis toute la journée derrière un écran". En clair, si vous êtes jeunes, ambitieux, et que vous avez de l'énergie à revendre, foncez ! Il reste des places à prendre.

Formation

La grande majorité des managers de rayon possèdent un bac ou un bac+2. Les bacs professionnels Commerce, Technicien-vente ainsi que le BTS MUC (management des unités commerciales) et le DUT TC (techniques de commercialisation) mènent également à cette profession.

Pour briguer davantage de responsabilités, un passage de 2 ou 3 ans après le bac dans une école de commerce peut être opportun.

Témoignage

Pierre, manager de rayon : "Gérer au mieux les stocks"

"Mes journées commencent très tôt, bien avant l'ouverture du magasin, dès 5h du matin. Ce n'est pas facile, d'autant que j'installe la glace et la marchandise dans les étalages. Je mets également en avant les promotions du jour, et le reste des poissons et autres crustacés.

Au quotidien, je gère les commandes avec la centrale d'achats du groupe. Mon rôle est de vérifier et gérer au mieux les stocks, afin qu'il y ait un minimum de pertes, un maximum de ventes et ainsi d'optimiser les marges. Car j'ai des objectifs de rentabilité bien précis qui me sont fixés par ma direction. Je suis également manager, dirigeant une équipe de trois employés en plus d'un apprenti. Mais, comme eux, j'assure le service des clients ainsi que le nettoyage du rayon."