Présentation

Dans les restaurants haut de gamme, l'accueil est aussi important que la cuisine. Pour satisfaire les clients et prévenir leurs désirs, le maître d'hôtel veille au grain.

En règle générale, les métiers de la restauration requièrent une excellente présentation, la pratique d'une ou plusieurs langues étrangères et une bonne résistance physique. En particulier, le maître d'hôtel doit être diplomate, organisé, aimable et disponible. Une bonne mémoire est aussi utile pour se souvenir des clients les plus fidèles et de leurs préférences.

Aux petits soins pour les clients

La satisfaction des personnes qui mangent dans un restaurant passe par un ensemble de petits détails. Cela peut être un pouf pour poser le sac des dames par exemple. Que le client soit régulier ou de passage, le maître d'hôtel fait tout pour que le client se sente à l'aise et passe un agréable moment. Parfois, le maître d'hôtel doit régler, avec calme et diplomatie, les petits conflits : un plat ou une cuisson qui ne convient pas, une table un peu trop bruyante... Il joue aussi le rôle de conseiller. Il prend la commande et renseigne les consommateurs sur les plats proposés, la provenance des produits, pour éviter les surprises. En l'absence de sommelier, il peut aussi “vendre” les vins. Mais un bon repas passe également par l'ambiance générale du restaurant.

Un travail d'équipe

Pour assurer une qualité de service irréprochable, le maître d'hôtel manage les commis et les chefs de rang. Il jongle avec les changements d'équipes, les congés, les heures supplémentaires ... un vrai casse-tête. Pendant le service, le maître d'hôtel a l'œil partout. Il détecte les problèmes et les résous avant même que le client n'ait à l'appeler. C'est un travail d'équipe pour que tout soit toujours parfait. "Dans cette optique, je travaille à instaurer une bonne entente avec la cuisine. Je transmets toujours les compliments, mais aussi les remarques. Il faut savoir se remettre en question pour progresser.", nous confie Antoine, maître d'hôtel depuis 5 ans. Comme tous les métiers de bouche, celui de maître d'hôtel est une profession très exigeante. Etre de service le soir, les jours fériés, les dimanches est monnaie courante. La station debout prolongée et les nombreux déplacements, principalement pendant les coups de feu, sont fatigants.

Formation

Comment devenir maître d'hôtel ?

Il n’y a pas de formation propre au maître d’hôtel. Ce métier s’acquiert par l’expérience. Il faut souvent commencer par la profession de chef de rang.

Après un CAP ou un BEP

Le bac pro Restauration est un diplôme complet réalisable en apprentissage et formant des jeunes opérationnels. Il est accessible avec un diplôme de niveau V du domaine de l'hôtellerie restauration. Vous pouvez aussi intégrer un bac techno Hôtellerie après un BEP et une année d’adaptation ou une seconde spécifique.

Après le bac

Pour approfondir vos connaissances techniques, vous pouvez poursuivre par un BTS hôtellerie restauration option B art culinaire, art de la table et du service. Très sélectif, ce cursus recrute les meilleurs éléments de bac pro Restauration ou des élèves titulaires d’un bac général après une année de remise à niveau.