Présentation

Il confectionne des boucles d'oreilles, des bagues, des bracelets, des colliers... Le joaillier connaît l'art de travailler les métaux précieux.

Avant de se lancer dans la création de bijoux, le joaillier doit, la plupart du temps, connaître les attentes de ses clients. Quel type de bijoux souhaitent-ils ? Avec quel métal ? A quoi doit ressembler le produit final ? Ensuite, il peut passer à la phase de préparation de la monture des pièces précieuses et des perles. L'objectif ? Que le produit final soit unique.

La fabrication d'une pièce unique

Lors de la fabrication d'un bijou, le joaillier part d'un dessin finalisé en trois dimensions. Il sélectionne les matières, les pierres précieuses ou les perles rares, effectue la fusion des métaux et compose des alliages. Dans un second temps, il procède, de manière très minutieuse, au perçage et au fraisage.

« Le collier m'arrive en pièces détachées, explique Francisco, ouvrier joaillier. D'abord, je dois nettoyer le métal, qui est recouvert d'une pellicule de mauvaise qualité. Ensuite, je m'occupe de l'emmaillement : à moi d'assembler les différentes pièces avec des anneaux ou des goupilles. Enfin, je mets en forme le collier sur un buste. Pour effectuer toutes ces tâches, j'utilise des limes, des pinces, un bocfil, un moteur sur lequel on peut adapter une fraise ou un foret, un chalumeau pour faire des soudures, du papier émeri... ».

Le sertissage et le polissage sont réalisés par d'autres professionnels. Une fois terminé, le bijou reçoit le poinçon de garantie, délivré par un office spécialisé, et le poinçon de maître qui appartient à l'entreprise.

Des qualités indéniables

Le joaillier doit posséder de bonnes capacités en dessin et un sens de l'observation aiguisé. La patience et le perfectionnisme doivent également le caractériser, ainsi que le goût pour le travail manuel. Il doit avoir le sens du détail et être très précis dans chacun de ses gestes.

De même, le joaillier doit aimer le contact avec les gens et posséder un certain sens du marketing. Il doit savoir donner envie aux clients d'acheter une pièce qu'il a confectionné.

Formation

Comment devenir joaillier ?

Accessible après la 3ème, le CAP Art et techniques de la bijouterie-joaillerie est requis pour exercer cette profession. Ce diplôme se prépare en deux ans à temps plein, dans un établissement public ou privé, et comprend une période de huit semaines en entreprise. La MC (mention complémentaire) joaillerie est également une alternative pour effectuer cette profession.

Après l’obtention de ce diplôme, il est possible de continuer en BMA (brevet des métiers d'art) art du bijou et du joyau. Cette formation est dispensée en alternance. Au programme : enseignement professionnel, maths-physique-chimie, économie gestion, français, histoire-géographie, langue vivante, enseignements artistiques, éducation physique et sportive. Lorsqu'elle se déroule à temps plein, la formation comporte douze semaines de stage en milieu professionnel.

Pour ceux qui souhaitent continuer après le BMA, le DMA (diplôme des métiers d'art) Art du bijou et du joyau, formation de niveau bac +2, prépare les étudiants à développer leur expertise et leur autonomie. A l'issue de ce diplôme, ils savent effectuer toutes les étapes de la réalisation d'un bijou (étude de marché, conception, commercialisation).

Dernière mise à jour : 6 octobre 2015