Présentation

Missions longues, conditions climatiques difficiles, l’ingénieur pétrolier doit avant tout être passionné par son métier. Présent tout au long du chantier, il peut exercer différentes missions sur le terrain mais toujours avec un but précis : l’exploitation de l’or noir.

Analyser et transformer

Le travail de l’ingénieur pétrolier commence bien avant l’exploitation du carburant. Au préalable, il doit repérer les gisements d’hydrocarbure au sein d’une zone géographique particulière. Pour cela, il collabore avec les géologues. Une fois les mines identifiées, l’extraction du pétrole peut commencer.

En tant que chef de chantier, l’ingénieur pétrolier travaille sur l’exploitation, le traitement, la transformation et la production de l’or noir. Certains analysent également les rendements, quand d’autres gèrent les méthodes de transports. En fonction des besoins et des spécialités de chacun, le rôle de l'ingénieur pétrolier peut varier d’un chantier à l’autre.

S’adapter aux conditions difficiles

En Afrique, au Moyen-Orient, en Amérique du Sud ou en Sibérie, sur terre comme en mer, l’ingénieur pétrolier est constamment amené à voyager. Souvent dans des conditions climatiques ou politiques difficiles, il est capable de s’adapter à n’importe quelle situation, sur une période souvent longue.

Un bon relationnel, des qualités d’observation et d’analyses apparaissent alors indispensables au métier. L’ingénieur doit également être capable de diriger des équipes et avoir une excellente maîtrise de l’anglais.
 

Formation

Comment devenir ingénieur pétrolier ?

Pour obtenir le titre d’ingénieur, l’étudiant doit impérativement intégrer une école d’ingénieurs (bac +5). Après un bac S ou STI2D, il est impératif de réaliser une à deux années de prépa avant d’intégrer une école d’ingénieurs. Cependant, certaines d’entre elles recrutent directement après le bac.

Pour un cursus plus universitaire, les BTS et DUT (bac +2), les licences (bac +3) et les masters (bac +5) en génie électronique, chimie, mécanique ou physique sont également envisageables. Auxquels cas, l’étudiant sera considéré comme un technicien et non un ingénieur à la sortie de ses études.

En chiffres

2 800

En début de carrière, l’ingénieur pétrolier gagne 2 800 € bruts par mois. Une rémunération qui peut doubler et atteindre 6 000 € par mois en fin de carrière.