Présentation

Spécialiste de l’équipement médical, l’ingénieur biomédical doit en assurer la maintenance et veiller au respect de la réglementation. Ce responsable des appareils de santé est aussi un élément essentiel pour la direction de l’hôpital ou de l’entreprise pour laquelle il travaille puisqu’il est aussi chargé de l’achat du matériel.

Qualité et sécurité avant tout

Au sein de l’hôpital, l’ingénieur biomédical établit le diagnostic du matériel de santé. Responsable de la maintenance, du traitement et de l’assistance des équipements, il est également chargé d’en assurer la sécurité. Que ce soit les appareils de dialyse, les scanners ou les IRM, l’ingénieur biomédical doit penser avant tout à la sécurité du patient et à celle de l’équipe soignante.

Des capacités à conseiller les soignants

Pour cela, en plus d’une veille technologique, l’ingénieur peut être amené à organiser des formations pour les soignants. Il doit pouvoir les conseiller dans leurs tâches quotidiennes. Ce métier nécessite donc de disposer de bonnes qualités relationnelles puisque le travail d’équipe est un élément essentiel. 

L’ingénieur biomédical doit également faire preuve de rigueur puisqu’il gère la partie administrative et budgétaire des équipements. Son poste est indispensable pour la direction qui fait souvent appel à lui pour bénéficier du meilleur matériel. En plus de l’hôpital, l’ingénieur biomédical peut également travailler dans le secteur industriel ou dans une entreprise de recherche et développement.

 

Formation

Comment devenir ingénieur biomédical ?

Le métier d’ingénieur biomédical nécessite un bac +5, notamment par l’intermédiaire d’une école d’ingénieurs. Après le bac, les étudiants peuvent s’orienter vers un BTS ou un DUT en sciences de l’ingénieur ou en sciences de la vie ou encore une prépa scientifique, avant d’entrer dans une école d’ingénieurs, accessible à bac +2.

Les profils universitaires sont également appréciés des recruteurs. Il existe de nombreuses licences dans le domaine scientifique (sciences de la vie, physique, sciences de l’ingénieur, sciences pour la santé…) qui permettent ensuite aux étudiants d’intégrer des masters en sciences, technologie, santé ou en génie biomédical.

En chiffres

2 500

En début de carrière, un ingénieur biomédical gagne 2 500 € bruts par mois.