Présentation

Impossible de devenir infirmier libéral à la sortie de ses études ! Selon les départements, il faut attester de deux ou trois années d'expérience professionnelle avant de s'installer.

L'infirmier aime la relation avec les patients. Ses qualités humaines sont multiples : patience, écoute et volonté d'aider autrui. Sa résistance physique est forte et son sens des responsabilités quasi inné. Ce métier requiert enfin équilibre, force de caractère et maturité, car il est parfois difficile d'être confronté quotidiennement à la maladie et à la mort.

L'union fait la force !

Pas question d'ouvrir un cabinet seul ! Un infirmier solitaire éprouverait vite des difficultés à trouver des remplaçants, et rencontrerait des problèmes financiers. La solution ? Intégrer un cabinet déjà constitué. Car là où il existe des regroupements d'infirmiers, les demandes sont satisfaites. Et plus la satisfaction est grande, plus la clientèle augmente ! "L'achat du véhicule est l'investissement le plus lourd", précise Nadine, car les autres outils de travail sont mis à la disposition du nouvel arrivant : secrétaire, ordinateur, matériel de stérilisation... La création à plusieurs d'un cabinet est également une autre possibilité, mais engendre davantage de frais. Le cabinet est indispensable pour exercer. Les patients sont reçus pendant les permanences, ou bien sur rendez-vous.

Gestionnaire malgré lui

L'infirmier libéral développe également des compétences en gestion indispensables à son activité : il tient à jour les fiches de soins, règle les factures, comptabilise les chèques, gère les commandes et les stocks... "Il faut s'y adonner un peu chaque jour, sinon on se retrouve vite débordés", souligne Nadine. Lorsqu'il ne travaille pas au cabinet, l'infirmier se rend au domicile des personnes âgées, des diabétiques, des adultes ou des enfants qui sortent de l'hôpital... "Je fais ainsi une cinquantaine de kilomètres par jour", raconte Charlotte, 23 ans. Habillage, toilette, pansements post-opératoires, injections, prises de sang, cures de chimiothérapie (...) : telle est la variété des soins prodigués. Le métier exercé en libéral présente des avantages. "Les patients, évoluant dans leur environnement, sont plus accueillants. Le travail est beaucoup moins stressant car il n'y a pas d'urgence. J'assume mes responsabilités en toute autonomie,et cette liberté d'action n'a pas de prix !"

Formation

Comment devenir infirmier libéral ?

Après un bac

Le diplôme d’Etat d’infirmier, indispensable pour exercer, se prépare en trois ans après le bac dans les Instituts de formation en soins infirmiers. L’intégration s’effectue sur concours et se décline en plusieurs épreuves d’admissibilité.