Présentation

Il existe deux catégories d'éleveurs de volailles. L'éleveur naisseur, dont la mission est plutôt reproductive, revend directement les poussins fraîchement éclos. Pour cela, il doit avoir de bonnes connaissances des animaux reproducteurs pour mener à bien la saillie au sein du troupeau. Et l'éleveur engraisseur, qui nourrit et soigne les animaux, après les avoir préalablement achetés à l'éleveur naisseur.

L'élevage peut se faire hors-sol, c'est-à-dire en "batterie". Il peut également se faire en plein air, au grain, afin d'obtenir des labels de qualité, de type Label Rouge. Cet aspect est très prenant, puisque la qualité y est encore plus surveillée que dans les élevages en batterie, pourtant déjà strictement régulés par des normes sanitaires. Le travail dans une exploitation de ce type est alors bien souvent automatisé, bien que le producteur doive constamment surveiller son élevage, par soucis de précaution.

Un métier très prenant

L'élevage intensif de volailles - poulets, canards, oies,... -, destinées à l'alimentation ou à la production d'œufs, a pour but d'assurer un gros volume de production sur un minimum d'espace. Les travaux sont répétitifs, et les règles sanitaires extrêmement strictes.

L'éleveur doit s'occuper des animaux : les nourrir, les soigner - vaccinations, traitements, pansements,... - mais également veiller à l'entretien des locaux. Le gérant d'exploitation ne compte pas ses heures, car il faut s'occuper des animaux en permanence : peu de week-ends, pas de jours fériés, et des vacances très limitées...

Des qualités très variées

Organisé et consciencieux, l'éleveur de volailles doit également avoir des capacités en négociation car, bien souvent, il achète ou vend ses bêtes à d'autres éleveurs. De plus, l'éleveur ne doit pas seulement aimer être en contact avec la nature : il doit aussi être à l'aise avec la comptabilité, la gestion, ainsi que l'informatique.

En effet, un élevage est une véritable petite entreprise qui doit être correctement dirigée et gérée. La tenue des comptes doit donc être impeccable, tout comme la gestion des vaccinations, la programmation des naissances... Enfin, les propriétaires d'élevages peuvent être amenés à diriger plusieurs salariés : il leur faut pour cela des bases en management, surtout si l'exploitation est importante.

Formation

Comment devenir éleveur de volailles ?

Avant le bac

Un CAPA Production Agricole suffit pour devenir éleveur de volailles. Pour accéder à ces formations, l'étudiant peut s'orienter dès la fin de 5ème vers l'enseignement agricole.

Après le bac

Pour pouvoir bénéficier d'une aide de l'Etat afin de créer son propre élevage, il faut être titulaire d'un bac professionnel conduite et gestion de l'exploitation agricole, option systèmes à dominante élevage, et avoir effectué un stage de six mois, en-dehors des exploitations familiales.

Il faut également savoir que chaque jeune agriculteur est tenu de remplir des démarches administratives avant son installation. Celles-ci sont à réaliser auprès de la chambre d'agriculture de la région où se situe l'exploitation. Attention aux démarches à faire après installation, à ne pas oublier.

Témoignage

Jean-Marie Deblache, éleveur de canards à Villeréal (47)

J'ai commencé il y a 25 ans. Nous produisions du lait, et nous avons pu transformer notre activité grâce aux bâtiments qui existaient à la ferme. Aujourd'hui, nous sommes gaveurs et transformateurs de canards, élevés en plein air. La transformation nous permet d'être en contact avec la clientèle, et c'est très satisfaisant. Il faut pousser le produit à son bout, et l'activité change de jour en jour : on ne s'ennuie jamais ! En plus, la transformation des produits nous a permis de sortir la tête de l'eau : ça valorise le produit fini.