Présentation

C'est au directeur de la communication que revient la mise en place de la politique globale de communication de l'entreprise, en accord avec la direction.

Cultivé et créatif, le directeur de la communication doit surtout savoir faire preuve de conviction et de diplomatie pour s'imposer auprès des dirigeants et les sensibiliser à l'enjeu de la communication. Pour faire face aux situations de crise, il doit en outre être doué de bonnes capacités d'anticipation ainsi que d'un certain sang-froid.

La voix de l'entreprise

Entreprises, institutions, associations, tout le monde se doit de communiquer aujourd'hui pour se faire entendre. Le directeur de la communication est la voix qui affirmera l'identité et mettra en valeur l'image de son établissement.

Dans les grands groupes, il sera à la tête d'une équipe qui peut comporter des attachés de presse, des chargés de communication, des infographistes... A la fois stratège et manager, le directeur de la communication ne fait pas seulement passer les messages, c'est lui qui les conçoit également. Campagne d'affichage, spot TV ou radio, animation de réseaux sociaux... il doit utiliser tous les moyens possibles et imaginables pour toucher le public cible.

Pour Richard, directeur de la communication, le métier "consiste à faire en sorte que le grand public ait la meilleure image possible de la société mais également des produits qu'elle distribue". Comment va-t-on parler du produit ? Sur quel thème va-t-on communiquer ? Qui cibler ? Quel message faire passer ? Quel bénéfice le consommateur va-t-il en retirer ? Autant de questions auxquelles le directeur de la communication se doit de trouver des réponses.

En d'autres mots, c'est à lui de déterminer les objectifs de communication et de mettre sur pied le plan d'action qui permettra de les atteindre. Une tâche qui se révèle, au quotidien, particulièrement variée. "Cela passe aussi bien par les relations publiques, les relations presse, l'Internet, le marketing direct que le service consommateur". Rien d'étonnant, dans de telles conditions, que les journées se suivent sans pour autant se ressembler. "La journée type n'existe pas !" s'exclame Richard.

Un métier en prise directe avec la société

Le directeur de la communication est également constamment connecté avec les nouvelles tendances et les attentes du public pour une plus grande efficacité de son action. Les professionnels s'appuient de plus en plus sur des études, des enquêtes de satisfaction, ou encore l'analyse des actions mises en place précédemment pour faire évoluer leur plan de communication.

C'est un métier très créatif qui reste dépendant d'objectifs concrets. La moindre erreur peut rejaillir sur les résultats de toute la société. Son rôle diffère cependant selon le secteur dans lequel il évolue. Certains seront par exemple tournés davantage sur la communication interne. C'est-à-dire qu'il doit s'assurer de la bonne circulation des informations entre les différents services de l'entreprise et de la cohésion des salariés. Le directeur de la communication est un chef d'orchestre très polyvalent.

Un poste expérimenté

La tâche est donc d'ampleur, et les responsabilités ainsi que les enjeux, de taille... Pour Richard, "quels que soient les gens que vous avez en face de vous, ils doivent avoir confiance en votre discours... Il ne s'agit donc pas de raconter n'importe quoi ou d'essayer d'embellir la réalité mais de faire en sorte d'en parler le mieux possible de manière à ce que les personnes en aient la meilleure perception possible tout en ne sentant pas flouées si jamais il y avait un décalage entre ce qu'elles ont entre les mains et la description qu'on leur en avait faite".

Un poste, qui, compte tenu des responsabilités qu'il implique, n'est bien entendu pas l'apanage des débutants. "On ne sort pas de l'école directeur de la communication, c'est quelque chose que l'on va acquérir petit à petit par l'expérience". Ayant lui-même débuté comme attaché de presse, l'homme sait de quoi il parle.

Formation

Un directeur de la communication dispose en général un diplôme de niveau bac +5. Les diplômés d’écoles de commerce et d'école de communication sont très appréciés par les recruteurs.

L’université n’est pas en reste, grâce notamment à ses masters professionnels dédiés aux métiers de la communication.

Cependant, ce poste est accessible uniquement après de nombreuses années d’expérience, car une parfaite connaissance du secteur et de l’entreprise est indispensable. Beaucoup de jeunes diplômés font ainsi leurs premiers pas comme responsables des services de presse, avant d’évoluer !

Dernière mise à jour : 21 avril 2015

Témoignages

Sabine, directrice de la communication pour une société de BTP

"Chaque année, il faut trouver de nouvelles idées pour mettre l'entreprise en avant. En plus, les campagnes sont différentes que l'on s'adresse au grand public ou aux professionnels. Depuis quelques temps, il a également fallu mettre l'accent sur le développement durable, incontournable dans le métier.

J'ai donc dû me renseigner sur les nouvelles normes, les innovations technologiques. Je dois parler avec tout le monde, de l'ingénieur au commercial pour avoir la vision la plus globale possible de l'entreprise. Je suis à la tête d'une équipe de dix personnes qui réalise les produits et on sous-traite également certaines campagnes. Ce n'est pas tous les jours évident de faire le lien entre toutes ces personnes. Chacun a son langage, son mode de pensée. Au final, je mixe tout ça et je dois en tirer une idée directrice que tout le monde comprendra ".

Frédérique, directrice de la communication d’un groupe d’assurances

"Le directeur de la communication occupe désormais une place centrale dans une entreprise. Il conduit en effet, tel un chef d’orchestre, toute la communication d’un groupe, aspect prépondérant de nos jours, tout en gardant un œil attentif sur le budget qui lui est alloué. Il est ainsi le garant de l’image de l’entreprise, mais également de son identité voire des valeurs qui lui sont associées. Dans cette perspective, il faut, chaque année, trouver de nouveaux relais et mettre l’accent sur certains points, comme le développement durable nous concernant.

Pour occuper cette fonction, il faut donc un esprit d’initiative et de synthèse, être au courant des dernières tendances et savoir utiliser les divers relais d’information et de communication. Sans oublier un goût prononcé pour le relationnel !"