Présentation

A partir d'un cahier des charges établi en accord avec l'entreprise cliente, le développeur informatique participe à l'écriture de programmes et les teste pour détecter les dysfonctionnements. Il assure à la fois la conception technique, la programmation et la mise au point d'applications informatiques.

En dehors des compétences informatiques, le métier de développeur informatique requiert des connaissances dans d'autres domaines dont la gestion comptable, financière ou commerciale. A cela s'ajoute la maîtrise de l'anglais, de plus en plus incontournable. Quant aux qualités requises, elles sont nombreuses : de la rigueur, un esprit d'équipe, un sens de l'autonomie et de l'organisation, une capacité d'analyse et de logique...

Un travail d'équipe

Marine travaille pour une petite société de services informatiques dans la gestion de bases de données. « Mon employeur a plusieurs clients : des entreprises. Et il m'envoie travailler à des missions plus ou moins longues. Je suis entourée d'une équipe d'informaticiens. Et chacun de nous réalise un petit bout du projet qui devrait aboutir à un système d'informatisation global : notre objectif étant de faire communiquer toutes les données commerciales et comptables du client. »

Yann, développeur freelance, a longtemps travaillé pour un grand groupe de médias français. « La dimension humaine est très importante dans notre métier, explique-t-il. Tous les développeurs ne codent pas de la même manière. La plupart du temps, nous sommes amenés à reprendre des codes écrits il y a des années par d'autres développeurs. Il faut parvenir à se mettre dans sa tête : qu'a-t-il voulu faire avec cette chaîne de caractères ? Pourquoi à cet endroit ? De même, lorsque l'on travaille en équipe, il faut énormément discuter avec ses collaborateurs car nous n'avons pas forcément la même manière de voir les choses », décrit-il.

De nombreuses heures sur l'ordinateur

Marine est ingénieur génie logiciel. Mais pour l'instant, avec un an d'expérience, elle exerce des missions de développement. « Avec un bac +5, les évolutions de carrières sont plus rapides. On s'éloigne du côté technique pour se diriger vers le management. Le travail est statique. Je passe les trois quarts de mon temps face à l'ordinateur. »

Un avis confirmé par Yann. « Lorsque l'on choisit d'exercer cette profession, on sait que l'on va passer les trois quarts de notre temps à écrire des lignes de code sur l'ordinateur. Mais il y a aussi le contact avec le client qui est très important », ajoute-t-il.

Marine a choisi d'intégrer une ESN (Entreprise de services du Numérique). Mais le métier s'exerce aussi chez un constructeur informatique ou dans une entreprise utilisatrice. « Les avantages de la ESN sont la multiplicité de missions dans des entreprises et des ambiances de travail différentes. On se forme aussi à d'autres métiers et technologies. Mais l'idéal est de se trouver une expertise », conclut-elle.

Formation

Comment devenir développeur informatique ?

La fonction de développeur est le poste d'entrée dans le secteur informatique. Elle se confond parfois, selon les entreprises et le niveau d'études de l'informaticien, avec celle d'analyste-programmeur.

Pour exercer ce métier, il est recommandé de suivre une filière scientifique au lycée. Mais le bac S n'est pas un sésame pour devenir développeur informatique. Vous avez le choix entre des études courtes (deux ans après le bac) ou longues (cinq ans après le bac) afin d'acquérir le titre d'ingénieur.

Après un bac +2/3

Le métier est accessible à des BTS services informatiques aux organisations (option SLAM) et DUT Informatique.

Il est également possible de devenir développeur informatique à l'issue d'une licence MIASHS (Mathématiques, Informatique Appliquées et Sciences Humaines et Sociales). Mais sachez que les recruteurs privilégient les bacs +5.

Après un bac +5

Les diplômés issus de MIAGE (Maîtrise d'informatique appliquée à la gestion des entreprises), d'un magistère en informatique ou d'une école d'ingénieurs sont courtisés par les entreprises et notamment les ESN (Entreprise de services du Numérique).

Dernière mise à jour : 2 octobre 2015

Témoignage

Un métier en constante évolution

Julien est ingénieur en développement dans une agence spécialiste de l’ingénierie logicielle.

« Passionné par la technique, j’ai toujours fait en sorte de travailler sur les technologies de pointe et porteuses d’avenir. Je travaille en suivant toujours les mêmes principes de sélection des technologies, ne retenant que celles qui font preuve d’efficience dans un contexte donné. Tous les projets que j’ai réalisés m’ont permis d’améliorer mes méthodes, mes réflexions et les solutions que je propose.

En développement, on ne cherche pas LA réponse mais on sélectionne les plus adaptées à chaque situation, avec le souci permanent de leur pérennité et de leur évolutivité. Mon exigence est de mettre le meilleur de la technologie actuelle au service de l’Ingénierie Logicielle et de l’industrialisation des projets que je réalise. »