Présentation

Tous les secteurs sont aujourd'hui concernés par la gestion des bases de données, ou ''data management''. Dans le domaine médical, le data manager santé en recherche clinique s'assure ainsi de la validité des données, afin que celles-ci reflètent au mieux le protocole d'étude clinique, et puissent être analysées.

Le data manager est, par conséquent, la personne responsable de la fiabilité de la base de donnée. Ce professionnel est en effet l'interface entre différents acteurs du monde de la recherche clinique :

  • le chef de projet de l'étude clinique,
  • les programmeurs, qui assurent l'architecture de la base et les contrôles informatiques, qui vont vérifier la cohérence des données,
  • les opérations cliniques, qui veillent sur site au bon déroulement de l'étude,
  • les médecins et la pharmacovigilance, en charge respectivement de la rédaction du protocole d'étude clinique et du suivi des événements indésirables.

"Avant tout un communiquant"

"Je travaille sur un futur traitement du diabète. Je vérifie que les données tests sur les patients sont conformes aux exigences du protocole d'étude, afin de pouvoir être exploitées par le biostatisticien. Une fois les analyses effectuées, le processus de mise sur le marché du médicament peut se poursuivre", explique ainsi Antoine*, data manager en recherche clinique, dans un grand groupe pharmaceutique.

L'exercice de cette profession exige un bon sens du contact et d'écoute. En effet, par le biais d'animation de réunions, le data manager santé communique régulièrement avec les médecins investigateurs, les chefs de projets et les biostatisticiens.

* Le prénom a été modifié.

Formation

De niveau bac+2 à bac+5, les data managers sont souvent issus de formations en informatique et statistique, telles que les DUT Informatique et Statistique et informatique décisionnelle ou les masters en statistiques. Ceux désirant se spécialiser dans la santé doivent suivre une formation spécifique, comme un master 2 Ingénierie de la santé.