Présentation

Le consultant en e-reputation est responsable de l'image et de l'influence d'une marque, entreprise, institution ou personnalité sur le web. Une profession qui demande une veille permanente et une très bonne connaissance du web 2.0.

Internet a fait tomber les frontières physiques, et a permis d'abolir les distances entre les hommes. Cet outil a également changé la donne en termes d'images, et a bouleversé la relation clients-entreprises. Pour gérer cette nouvelle dimension de la réputation, un métier s'est peu à peu développé, s'installant notamment dans les cabinets de conseil et les services de communication : le consultant en e-réputation.

Qu'elle soit bonne ou mauvaise, toutes les entreprises ont une réputation numérique. En effet, pour fonctionner, une société doit communiquer, et c'est sur sa manière de véhiculer ses informations qu'elle développe son image. Seulement, internet a bouleversé cette notion. Grâce aux réseaux sociaux, comme Twitter ou Facebook notamment, les stratégies de communication se sont enrichies à vitesse grand V... Aujourd'hui, ce sont les internautes qui décident de l'e-réputation d'une entreprise, d'où l'importance de savoir utiliser à bon escient ces nouveaux supports.

Un travail tourné autour de la veille

Le consultant en e-réputation est ainsi spécialisé dans le recueil, l'analyse et la gestion de cette rumeur numérique.

Une grande partie de son travail tourne par conséquent autour de la veille : récolter et analyser les données concernant le client, déterminer les produits de veille et les méthodes de travail pour assurer la cohérence et le contrôle de l'image de l'entreprise, maîtriser les plateformes spécialisées dans ces domaines, déterminer et contrôler la présence sur les médias sociaux...

Outre la dimension web, il est également chargé de combiner ces actions avec les différents services en interne, afin d'en garantir la cohérence.

Une bonne connaissance du web 2.0

Histoire, culture, environnement,... : cette profession demande une très bonne connaissance de l'entreprise. Elle requiert également une compréhension très large des enjeux du web 2.0.

Ainsi, ce spécialiste doit maîtriser parfaitement les nouvelles technologies de l'information et de la communication (fonctionnement des sites web, différents réseaux sociaux à disposition, connaissances des différentes modalités du web,...).

Un professionnel rigoureux et réactif

Ce métier demande ainsi une grande rigueur, une capacité d'analyse et de synthèse. Outre des compétences techniques pointues sur les outils de veille et internet, le consultant en e-réputation doit être à l'aise en équipe et réactif. Et, par la suite, il peut évoluer vers du consulting en tant qu'indépendant, à un niveau stratégique.

Formation

Comment devenir consultant en e-réputation ?

Pour accéder au poste de consultant en e-réputation, il est plutôt conseillé d’avoir suivi une formation axée sur la communication numérique, la surveillance et la veille économique, l’intelligence économique, les sciences politiques, la gestion de l’information, le e-business à un niveau bac +5.

Plusieurs opportunités sont envisageables. Tout d'abord, les écoles de communication. Elles offrent de nombreuses possibilités aux étudiants qui veulent s'orienter dans ce domaine. Les écoles de commerce et de management sont aussi une très bonne alternative.

Des études à l'université sont également possibles : les cursus en communication numérique sont particulièrement appréciés des recruteurs. Pour finir, les Instituts d'études politiques (IEP) peuvent aussi mener à la profession de consultant en e-reputation.

Dernière mise à jour : 21 octobre 2015