Présentation

Diplomate, attentif, disponible, sociable, meneur, optimiste… Le conseiller en économie sociale et familiale doit avant tout avoir le sens du contact. Si chaque situation est différente, son rôle est toujours le même : aider les personnes en difficultés. 

Du règlement des factures, à la recherche d’un logement, de la gestion des repas à la recherche d’un emploi, le conseiller en économie sociale et familiale (CESF) intervient dans le quotidien des personnes en situation de précarité.

Eviter l’exclusion sociale

En collaboration avec les assistants sociaux, les éducateurs, les aides à domicile, le personnel de santé et les différents organes administratifs, le conseiller en économie sociale et familiale a un vrai rôle de médiateur. Si la majorité de ses clients sont des personnes en situation de précarité (au chômage, famille monoparentale…), il aide aussi des personnes âgées ou handicapées.

Pour le conseiller, chaque rendez-vous doit être individualisé. Mais il arrive parfois que des séances collectives soient organisées. Ces stages, qui peuvent aussi bien être des conseils en matière de gestion ou simplement des réunions d’informations ont pour but de favoriser le lien social entre ces personnes souvent seules. 

Accéder à des postes à responsabilités

En plus de prévenir des risques d’exclusion sociale, le conseiller doit amener les personnes à l’autonomie. Que ce soit en matière d’éducation, de santé, de droit ou d’économie, le CESF doit être compétent dans tous les domaines. Il peut d’ailleurs être amené à intervenir auprès des banques ou des services administratifs, si besoin.

De ce fait, le conseiller en économie sociale et familiale a la possibilité de travailler dans plusieurs secteurs comme les hôpitaux, les foyers, les associations, les organismes sociaux ou les collectivités. Après quelques années d’expérience, le CESF peut alors voir son emploi évoluer vers un poste à responsabilités comme celui de directeur d’établissement. Pour cela, le conseiller doit impérativement préparer un nouveau diplôme préparant aux fonctions d’encadrement.

Formation

Comment devenir conseiller en économie sociale et familiale ?

Le métier est accessible après trois ans d’études. Généralement diplômé d’un bac général (ES) ou technologique (ST2S), le conseiller en économie sociale et familiale peut ensuite s’orienter vers un BTS en économie sociale et familiale ou un DUT en carrières sociales (bac +2).


Après une formation plutôt professionnalisante, le futur conseiller peut passer le diplôme d’Etat de conseiller en économie sociale et familiale, d’une durée d’un an.


D’autres diplômes ouvrent au métier de conseiller comme celui d’éducateur spécialisé ou d’assistant de service social (bac +3).

En chiffres

1 600

Un conseiller en économie sociale et familiale gagne 1 600 € bruts par mois. Le salaire peut varier en fonction des lieux d’exercice.