Présentation

Le technicien en conception de produits industriels doit posséder un esprit d'observation et d'imagination. Des notions en mécanique lui sont également nécessaires. Enfin, il doit aimer travailler devant un ordinateur pour utiliser les moyens informatiques d'aide à la conception, au calcul et au dessin (CAO, DAO)

Le émtier de concepteur de produits industriels

Mathieu, 21 ans est apprenti concepteur de produits industriels depuis trois ans. « Je travaille dans un bureau d'études », raconte-t-il. « Ma mission : concevoir des applicateurs de colles. Le responsable de production, qui a traité avec le client, me fournit un cahier des charges, où figurent le nombre de points de colles, et leur lieu d'application, la description de la machine sur laquelle on va installer l'applicateur de colles et l'alimentation à respecter (électrique ou pneumatique)... »
Après la lecture de ces consignes, Mathieu définit le produit sur ordinateur à l'aide d'un logiciel de dessin. Il puise des idées dans un catalogue riche en pièces standard, et fait appel à son imagination.

D'abord, il établit un avant-projet qu'il propose au client. Ce dernier peut émettre des critiques avant de donner son feu vert. Ensuite, le concepteur s'attaque au dessin de chaque petite pièce en donnant leur cote en vue de leur fabrication. Il y ajoute la description du produit dans son environnement : la surface disponible est de 25m2 ; le produit va s'implanter sur 10m2. C'est le plan final (encore appelé "mise en plan"). Pas de création de produit sans calculer son coût à la fabrication. Le plus possible, Mathieu essaye d'avoir recours à des pièces standard et de limiter les pièces détachées... Contraintes économiques obligent !

Allers-retours entre conception et fabrication

Une fois le produit conçu, c'est aux professionnels de la fabrication d'agir. « Il arrive parfois qu'ils me contactent pour me signaler qu'ils auront du mal à produire telle pièce », raconte Mathieu. « Ensemble, nous prenons alors les décisions qui s'imposent en veillant à ce qu'elles n'aient aucune incidence sur le cahier des charges. »


« Cette année, le travail me plaît davantage qu'auparavant », poursuit l'apprenti. « D'abord limité au dessin, mon domaine d'intervention s'est élargi à l'étape qui suit la conception : la fabrication ! Il arrive parfois que certaines pièces soient fabriquées au sein de l'entreprise. Du coup, j'apprends quelques notions dans ce domaine. »
Le responsable de production et les professionnels de la fabrication et du contrôle sont les interlocuteurs privilégiés du concepteur de produits. « Je ne travaille pas dans mon coin », ajoute le jeune technicien, qui tient compte des conseils de ses collègues. « A la fin de l'année, je serai embauché par l'entreprise où je réalise mon apprentissage. » Bref, pour Mathieu, les études en alternance, c'est bientôt terminé. Place à la vie professionnelle à temps plein !

Formation

Comment devenir concepteur de produits industriels

Après le bac

Vous pouvez préparer le BTS Conception de produits industriels. Destinée aux bacheliers S et STG option Génie mécanique, Microtechnique ou Génie électrotechnique, cette formation se déroule sur deux ans. L'admission s'effectue après examen du dossier de candidature. Le programme comporte des matières générales : expression française (trois heures), langues vivantes, mathématiques, sciences physiques, économie et gestion. Il comprend également des enseignements professionnels : construction mécanique, mécanique appliquée , industrialisation des produits, automatismes industriels.
S'y ajoute un stage d'au moins six semaines à la fin de la première année, qui doit permettre à l'étudiant de mener une étude, découvrir l'organisation de l'entreprise industrielle, mettre en pratique les compétences acquises en cours de l'année, situer son activité dans une démarche de projet et s'intégrer à la vie sociale de la société. Enfin, la constitution d'un dossier de projet complète la formation : sur la base d'une demande d'entreprise, les élèves réalisent une étude entière comprenant la rédaction du cahier des charges, la recherche de solutions, la conception, la définition et l'industrialisation.

Après un bac+2

Le titulaire du BTS Conception de produits industriels peut continuer ses études en préparant une licence professionnelle Génie industriel, option Innovation et développement industriel.
Au programme : sciences et techniques industrielles, relations humaines/communication, organisation, gestion de l'entreprise et son environnement, génie mécanique, recherche et développement industriel, techniques avancées.