Présentation

Psychologue animalier, éthologue, médiateur… De nombreux termes désignent le métier de comportementaliste pour animaux de compagnie. Contrairement au dresseur, le comportementaliste tente d’améliorer la relation entre l’animal et son propriétaire.

De grandes qualités d’observateur

Disponible, le comportementaliste pour animaux de compagnie intervient généralement au domicile de ses clients. Sur la demande des propriétaires, il analyse, observe et évalue le comportement de leur animal (chiens, chats, lapins…) pour les aider à mieux communiquer. 

Il peut également intervenir sur la demande du voisinage, travailler au sein d’un cabinet, dans des élevages ou des parcs naturels. Ainsi, le comportementaliste animalier doit savoir s’adapter à tous types de situation et d’environnement. Pédagogue, il sait aussi faire de la prévention et alerter sur les comportements potentiellement dangereux en cas de conflit.

Plus médiateur que dresseur

Car ce spécialiste animalier n’est pas un dresseur. Lorsqu’il intervient, ce n’est pas pour donner des conseils en matière d’éducation. Son rôle est avant tout de parvenir à réintégrer l’animal à son cercle familial. Lorsque les maîtres sont dépassés par le comportement de leur animal, le comportementaliste doit leur donner des astuces pour adopter les bons gestes.

Aboiement, malpropreté, fugues à répétition, agressivité, déprime, crainte, hyperactivité… L’éthologue tente de comprendre le sens de ces comportements anormaux pour aider le propriétaire et son animal à se sentir mieux. Et ainsi éviter que plusieurs milliers d’animaux soient abandonnés chaque année.

Formation

Comment devenir comportementaliste pour animaux de compagnie ?

Il n’existe pas de diplôme officiel pour devenir comportementaliste pour animaux. 
Cependant, il est possible d’intégrer une licence de biologie ou de psychologie (bac +3) avant d’entrer en master d’éthologie (sciences des comportements des espèces animales). Cette formation délivre un niveau bac +5 et permet d’avoir une meilleure compréhension de l’animal et de son environnement.
 

En chiffres

1 500

Un comportementaliste gagne environ 1 500 € bruts par mois en début de carrière mais tout dépend de son statut (salarié ou indépendant).