Présentation

Le rôle d'un brand manager, aussi appelé chef de marque, est de mettre en place la stratégie de marque. Pour y parvenir, il lui est essentiel de connaître l'historique, l'identité et les codes de la société ou des entreprises clientes pour lesquelles il travaille.

Son objectif est de permettre à la marque qu'il représente d'acquérir plus de visibilité, plus de notoriété. C'est lui qui va définir le plan d'action en fonction des objectifs de l'entreprise pour laquelle il travaille : campagnes promotionnelles, plans d'action commerciale,... Pour cela, il doit savoir se servir des médias (publicités, affichages,...), proposer des jeux-concours ou encore développer des partenariats avec les annonceurs. Son but : faire vendre et améliorer l'image de la marque.

Assurer la cohérence de la marque

Le brand manager doit assurer la cohérence de la marque. Comment suivre son évolution ? Comment déterminer les besoins et les différentes attentes des « consommateurs » ? Très fréquemment, pour répondre à ces questions, il met en place des études qualitatives et quantitatives. De cette manière, il peut analyser les répercussions d'une action passée et préparer une stratégie pour attirer de nouvelles cibles.

Ne pas confondre avec un chef de produit

Le chef de marque ne doit surtout pas être confondu avec le chef de produit. Son métier est de veiller à ce que tous les produits d'une marque collent bien aux différentes valeurs que souhaite véhiculer l'entreprise, à son image, à sa personnalité.

Il a une mission de développement stratégique. C'est pourquoi il est important pour une marque que le brand manager et le chef de produit soient deux personnes bien distinctes. Le chef de produit n'a pas les mêmes attributions. Cela dit, il peut être amené à travailler en collaboration avec le chef de marque pour des actions plus larges touchant à son domaine d'activité.

Manager d'une équipe

Souvent, le chef de marque doit assurer la gestion d'une équipe. Ensemble, ils doivent arriver à coordonner les actions de développement, la production, les achats, la vente, etc.

En clair, le brand manager est le garant de l'homogénéité de la marque, de sa cohérence générale. C'est pourquoi il doit mener de mûres réflexions et s'entretenir longuement avec ses collaborateurs avant de prendre ses décisions.

Imagination, analyse, management

Ce métier implique de très grandes connaissances techniques sur la manière de mener des études marketing et de marché. Pour exercer cette profession, il est conseillé d'avoir un bon sens de l'analyse et un talent pour synthétiser les informations.

Ouvert d'esprit et curieux, le brand manager doit également savoir parler couramment anglais car il est très souvent amené à avoir des échanges avec des interlocuteurs internationaux.

Sa créativité et son imagination doivent être fertiles : c'est lui qui a pour objectif d'apporter des idées neuves pour développer l'image de la marque. Ses facilités relationnelles, sa répartie et sa capacité à fédérer lui permettent de travailler de manière efficace avec les membres de son équipe.

Formation

Comment devenir digital brand manager ?

Un bac+5 est recommandé pour pouvoir accéder à ce genre de postes à responsabilités.

Les écoles de commerce, les écoles de communication et les écoles d'ingénieurs, notamment en informatique, sont conseillés. Certaines d'entre elles ne recrutent qu'après une à deux années de prépa. Plusieurs expériences professionnelles en webmarketing ou en réseaux sociaux sont également appréciées.

En chiffres

4 000 

Le digital brand manger gagne environ 4 000 € bruts par mois.

Témoignage

Publi-communiqué : Benjamin F. - ISCOM 2008, Responsable contenus et réputation dans le secteur de l’assurance

Après mon baccalauréat, j’ai intégré le Programme Grande Ecole de l’ISCOM. Je souhaitais avoir une vision complète des métiers de la communication et bénéficier de l’appui d’intervenants professionnels. Aujourd’hui, je suis responsable contenus et e-réputation au sein d’une grande entreprise. Je pilote les contenus web du groupe et ses relations avec les médias digitaux. J’ai aussi en charge les problématiques de gestion de crise en ligne.

La communication web a pris une importance considérable dans les métiers de la communication : elle est essentielle pour les entreprises et les marques, qui veillent à leur réputation en ligne, développent des contenus spécifiques, interagissent avec leurs publics. Le digital est particulièrement porteur et sa maîtrise me paraît plus qu’importante désormais pour travailler en communication.