Présentation

Le brand content manager gère les contenus numériques d'une marque, d'une entreprise ou d'une institution. Son objectif ? Créer une relation durable entre celle-ci et les consommateurs.

A l'heure du tout numérique, il devient de plus en plus difficile pour les marques de faire émerger leur discours. Le brand content manager a pour mission de créer une histoire entre l'entreprise et les clients en proposant des contenus « ludiques, pédagogiques, humains et émotionnels », décrit Benoit Narbonnet, brand content manager chez Groupe 361.

Des contenus cohérents

Ce spécialiste du web crée et gère les contenus digitaux de sa société. Son objectif ? Concevoir une stratégie éditoriale en accord avec les besoins de sa marque dans le but de rendre optimale la relation client.

« Je suis le garant de la qualité et de la cohérence de ces contenus. Mon rôle consiste à offrir une expérience de marque au public en usant de leviers éditoriaux, graphiques et technologiques. Le but : mieux engager le consommateur et créer une relation durable et alimentée », commente Benoit Narbonnet.

Une production qui peut prendre de nombreuses formes. « Cela peut aller de la rédaction de lignes et de chartes éditoriales, d'articles, de blogs, en passant par la production de sites, de films, de web-séries, d'applications, d'opérations publicitaires digitales ou IRL (dans la vraie vie) », explique Benoit Narbonnet.

Un chef d'orchestre

Cette profession nécessite une excellente maîtrise des techniques d'études marketing et une connaissance très précise des outils de référencement et d'analyse de trafic.

« Une certaine expérience des marques et des médias » est également requise, précise Benoit Narbonnet, « afin d'avoir une vision la plus complète et experte possible ».

Ce professionnel doit également faire preuve de bonnes qualités managériales. « Il est le chef d'orchestre qui met en musique des compétences diverses et des métiers très différents », expose Benoit Narbonnet, qui gère une équipe pluridisciplinaire composée de directeurs artistiques, webdesigners, ergonomes, rédacteurs web, community managers ou encore intégrateurs. En outre, une bonne connaissance des réseaux sociaux et des outils de veille est indispensable.

Intuition et curiosité

« La curiosité est probablement le plus beau défaut de notre métier », décrit Benoit Narbonnet. Le brand content manager doit en effet s'intéresser à de nombreux sujets et être au fait de l'actualité pour pouvoir adapter les contenus qu'il crée.

« L'inspiration est partout, il est capital d'être en veille permanente dans un monde où tout va toujours plus vite », commente le spécialiste.

Ce professionnel doit également avoir le sens du travail en équipe pour pouvoir échanger facilement avec ses différents collaborateurs. « L'intuition est également nécessaire, ajoute Benoit Narbonnet. Nous évoluons dans un milieu qui offre des possibilités infinies et il faut savoir faire des choix rapides et pas toujours rationnels. La prise de risque, mesurée, fait aussi partie du job », conclut-il.

Formation

Pour exercer la profession de brand content manager, un bac +5 est nécessaire.

Vous pouvez tout d'abord opter pour des études à l'université. Les masters dans le domaine de la communication, du digital et du marketing sont notamment recommandés.

Il vous est également possible de vous orienter vers une école de commerce. Celles-ci proposent très souvent des formations spécialisées en marketing qui vous permettront d'accéder à la profession.

Les écoles spécialisées en multimédia et en journalisme permettent également d'obtenir les compétences nécessaires à l'exercice de ce métier.

Pour finir, les Instituts d'études politiques (IEP) offrent également des formations dans ce domaine d'activité.

Créé le : 19 octobre 2015