Présentation

Analyser les chiffres et se plonger dans les comptes des entreprises : telles sont les principales missions confiées à l'auditeur.

L'audit est un marché qui se porte plutôt bien, et les cabinets dédiés sont de grands recruteurs de jeunes diplômés. La tâche de l'auditeur consiste à vérifier le bon fonctionnement d'une entreprise dans sa globalité : comptabilité, méthodes de travail, productivité...

Elle comporte deux axes principaux : l'audit légal et l'audit contractuel. En fonction des missions qui lui sont confiées, les compétences de l'auditeur peuvent être davantage axées sur la comptabilité, les ressources humaines, voire un domaine de spécialisation en particulier.

L'audit

L'audit est une obligation légale, imposée par l'Etat à toutes les entreprises. « Ces missions sont les moins rémunératrices et les moins passionnantes, mais elles permettent d'apprendre le métier », explique Sophie Daniel, chef de mission. L'auditeur se plonge dans les factures des entreprises, il épluche les relevés bancaires, évalue les stocks et vérifie la santé financière des sociétés.

« Ce que je préfère ? Les missions d'audit contractuelles, qui interviennent lors d'un rachat, d'une fusion, etc. Mais c'est la variété des missions qui fait l'intérêt de mon job. Un jour, je suis dans une grande banque parisienne. Le lendemain dans une PME brestoise », explique-t-elle.

Chef de mission au bout de trois ans

Sophie est entrée dans son cabinet à la faveur d'un stage de dix mois en tant qu'assistante débutante avant d'être embauchée comme expérimentée puis de passer chef de mission.

Ce type d'organisation pyramidale est l'une des principales caractéristiques des entreprises spécialisées dans l'audit : on devient chef de mission au bout de trois ans, manager au bout de cinq, associé au bout de dix. Une branche qui offre de belles possibilités en termes d'évolution.

Une grande rigueur

L'auditeur doit être très rigoureux dans toutes les tâches qui lui sont confiées : du contrôle des comptes au traitement des différentes informations. Il doit savoir s'adapter aux nombreuses sociétés pour lesquelles il peut être amené à travailler, celles-ci n'ayant pas toutes les mêmes méthodes de travail.

Il doit également savoir faire preuve de diplomatie car le dialogue avec ses collaborateurs est un point très important de sa profession. Pour finir, il ne doit pas avoir peur des chiffres : ils font partie intégrante de son travail.

Formation

Comment devenir auditeur ?

Pour devenir auditeur, plusieurs parcours sont envisageables. Dans tous les cas, il vaut mieux obtenir un diplôme de niveau bac+ 5 pour être dans les meilleures conditions pour trouver un emploi.

La plus grosse part des auditeurs concerne les diplômés d'écoles de commerce. Les entreprises apprécient particulièrement les profils spécialisés dans l'expertise comptable, l'audit et le contrôle et la finance.

Les diplômés de l'université sont eux aussi très appréciés par les cabinets d'audit. Les étudiants peuvent commencer avec une licence d'éco-gestion ou d'AES (administration économique et sociale) et terminer leur cursus en master comptabilité, contrôle audit ou bien sciences du management, finance, systèmes d'information.

Pour finir, certains diplômés d'écoles d'ingénieurs sont également recrutés pour des postes d'auditeurs.

Dernière mise à jour : 9 octobre 2015