Présentation

Ils ne sont qu'une poignée dans le monde à vivre cette expérience unique d'observer la Terre depuis l'espace. Ces hommes et ces femmes, ce sont les astronautes. Leur travail consiste à se préparer à faire des vols spatiaux au cours desquels ils doivent mener à bien des missions à caractère scientifique et technologique.

Le vol spatial représente le point culminant dans la carrière d'un astronaute. L'occasion ne se présente qu’à de très rares occasions dans le secteur de l’aérospatiale. Pour patienter, l’astronaute se prépare à accomplir la mission qui lui a été confiée par l’agence spatiale dont il dépend

Astronautes : des profils distincts

Pour Jean-Pierre Haigneré, chef des astronautes à l'ESA (Agence spatiale européenne), dont la dernière mission à bord de la station Mir a duré 189 jours, "Il y a plusieurs profils d'astronaute. Certains se consacrent plutôt à la conduite et à l'entretien des véhicules que sont la navette ou la station spatiale internationale, tandis que d'autres se préparent à des activités plus scientifiques."

L'entraînement, une mission de tous les jours

Puisque l'astronaute est, dans les faits, peu souvent parmi les étoiles, quelles sont alors ses principales missions au quotidien ? Elles sont assez diverses. Participation aux activités spatiales en cours ou à des simulations, entretien de ses acquis théoriques et pratiques par le biais d'un entraînement régulier, accomplissement des travaux de maintenance ou encore coopération lors de rencontres internationales dans le domaine. 

Rares sont les astronautes qui ont quitté la Terre plus de cinq fois sur l'ensemble de leur carrière. 

Des compétences scientifiques 

Un futur astronaute doit pouvoir justifier 1 000 heures de vol au minimum. Il faut aussi savoir que les agences spatiales internationales recherchent surtout des candidats dont le bagage universitaire est important et en adéquation avec les besoins liés aux futures expériences spatiales

Côté spécialité, les profils recherchés doivent posséder de solides connaissances dans le domaine scientifique. Physique, chimie, mathématiques, biologie ou encore médecine... Plus le champ de compétences est diversifié, plus les chances de participer aux programmes spatiaux sont élevées. 

Sportif et rigoureux 

Le poste d'astronaute nécessite avant tout une santé de fer. Le nombre d'élus restant dérisoir, il est impensable d'exercer ce métier sans une passion pour le domaine de l'espace et de l'aéronautique. Etre rigoureux, sportif et avoir le goût pour le travail d'équipe sont également des qualités attendues pour ce poste. 

Formation

Comment devenir astronaute ?

Les astronautes ne se recrutent pas par la voie classique des petites annonces ! Et les heureux élus sont rares. C'est l'Agence spatiale européenne qui est chargée de les sélectionner, à Cologne (Allemagne). 

Lorsque celle-ci décide de faire un recrutement, elle le fait savoir dans les différents établissements susceptibles de fournir des candidats, tels que les centres d'essais en vol, les laboratoires scientifiques ou encore les universités.

Il n'y a pas à proprement parler de "formation" pour devenir astronaute. Quoi qu'il en soit, un bagage scientifique de haut niveau (doctorat) constitue tout de même le meilleur atout. Mais une chose est sûre : ce n'est pas à la sortie de l'école que l'on recrute les astronautes

Les paramètres de recrutement des agences spatiales ne se limitent pas uniquement aux facultés intellectuelles ou techniques. Les aptitudes physiques et psychologiques du candidat sont, elles aussi, passées au peigne fin (âge, taille, certificat médical, etc.)

En chiffres

Le salaire brut mensuel d'un astronaute débutant s'élève à 4 800 euros. Ce chiffre peut atteindre les 8 000 euros bruts mensuels en fin de carrière.