Présentation

De votre studette d'étudiant aux jambes de Naomi Campbell, tout s'assure, et la moitié de la population française le fait d'ailleurs auprès de l'un des 13 900 assureurs de l'Hexagone.

L'assureur, aussi appelé agent général d'assurance, fait le lien les clients et la société d'assurances dans laquelle il travaille. Son rôle est de conseiller ses clients à déterminer et opter pour les contrats les plus adéquats à leur protection, et ce dans de nombreux domaines : logement, santé, automobile, gestion du patrimoine... Ce métier nécessite un investissement et une disponibilité exemplaires, comme l'explique Hervé Baillot, responsable de plusieurs agences Azur Assurances du Val-d'Oise.

Des compétences multidisciplinaires

Les journées d'un agent général d'assurances sont bien remplies puisqu'il doit suivre l'actualité, surveiller les marchés financiers, étudier les nouveaux articles de loi liés aux contrats et remettre continuellement à jours ses connaissances dans des domaines aussi variés que la finance, le juridique, la fiscalité, l'immobilier...

"Je m'occupe de deux points de vente, explique Hervé Baillot, ce qui m'oblige donc à me déplacer de l'un à l'autre pour gérer le quotidien, à savoir enregistrer les remises, réaliser les rapprochements bancaires et évoquer les éventuels problèmes rencontrés par mes trois collaboratrices avec nos clients que je décide alors de rencontrer si nécessaire tout en démarchant de futurs assurés."

Bref, le métier consiste non seulement à trouver les solutions adaptées à chaque situation, et donc à avoir une vision globale de toutes les opérations possibles, mais également à prospecter sans relâche pour étendre son activité.

A l'écoute et sur le terrain

Mais cette expertise ne suffit pas et des qualités relationnelles sont également primordiales pour convaincre les clients d'acquérir de nouveaux produits : "chaque dossier est différent, confirme l'agent, je peux aussi bien avoir affaire à des experts des marchés financiers qu'à des épargnants néophytes ou des clients venus contracter une assurance auto ou une simple mutuelle !"

De plus, c'est également l'agent général d'assurances qui accompagne le contractant en cas de sinistre et qui gère le "service après-vente" jusqu'au versement des indemnités.

Il est en effet un chef d'entreprise, aux commandes de son agence dont il organise librement l'activité bien qu'il soit mandaté par une ou plusieurs entreprises d'assurances. “Au départ, on se démène beaucoup pour récolter peu, conclut Hervé Baillot, et il faut être prêt à beaucoup de sacrifices et aimer les challenges, mais lorsque l'on commence à récolter les résultats de ses efforts, il n'y a pas de métier plus valorisant.”

Formation

Comment devenir agent général d'assurances

Si plusieurs itinéraires s'offrent au futur agent général d'assurances, sachez que le niveau bac +2 constitue cependant la base minimum pour espérer commencer une carrière dans cette branche.

Après le bac

BTS Assurance, DEUST Assurances, Carrières de la banque et de l'assurance, Droit des assurances,... Les formations en deux ans ne manquent pas !

Après un bac +2

Une spécialisation est toujours un atout dans un milieu en perpétuelle évolution surtout lorsqu’elle valide un diplôme reconnu sur le plan européen. Cap donc sur les licences professionnelles Assurances, Assurance, banque, finance ou un bachelor Assurances pour parfaire vos connaissances.

Après un bac+2/3

Les formations reconnues ou homologuées de niveau I restent particulièrement prisées des recruteurs.

Dernière mise à jour : 21 avril 2015