Présentation

Musicothérapeute, danse-thérapeute, dramathérapeute… Ces spécialistes partagent leurs connaissances en art pour aider leurs patients à communiquer. Calme, curieux et créatif, l’art-thérapeute travaille constamment avec une équipe médicale pour améliorer la santé du patient.

Médecin et artiste

Deux métiers en un : l’art thérapeute est à la fois un professionnel de la santé et un artiste reconnu. Passionné, il se dévoue complètement à ses patients. Son but : soigner leurs troubles, qu’ils soient physiques et surtout psychiques. 

Trouble de la communication, dépression, autisme, l’art-thérapeute soigne toutes les pathologies liées au manque d’expression. Son métier lui permet d’offrir une nouvelle approche médicale basée sur l’art : la danse, la calligraphie, le théâtre ou la musique.

Instaurer une relation de confiance

En relation constante avec une équipe médicale, l’art-thérapeute peut travailler au sein d’un hôpital mais également dans des centres éducatifs ou à son compte. Comme un médecin, il a une véritable démarche médicale : analyser, diagnostiquer et soigner. Il est capable de construire un protocole de soin et d’élaborer le programme d’une séance de traitement.

Grâce à ses compétences en psychiatrie, l’art-thérapeute instaure une relation de confiance avec son patient. A force de discussion, il aide le patient à extérioriser ses émotions. Le traitement passe alors par le dessin, le chant ou l’écriture. A l’écoute, l’art-thérapeute doit tout de même savoir garder une distance avec ses patients tout en sachant faire preuve d’empathie.

Formation

Comment devenir art-thérapeute ?

Un seul diplôme délivre le titre d’art-thérapeute au sein de trois écoles françaises. Accessibles à bac +2 ou bac +3, ces écoles demandent au préalable des compétences artistiques reconnues officiellement par l’Etat (Beaux-Arts, école de théâtre…). Elles proposent également une année de prépa, au cas où les prérequis demandés ne sont pas validés.

Il existe aussi des diplômes universitaires mention art-thérapie délivrés au sein des facultés de médecine ou de maïeutique par exemple. Ces formations valident davantage le niveau scientifique de l’art-thérapeute.

En chiffres

2 000


Le salaire de l’art-thérapeute dépend de la structure pour laquelle il travaille. Débutant, il gagne environ 2 000 € bruts par mois.