Présentation

L'animateur de site doit être polyvalent. Des compétences tant rédactionnelles que techniques et graphiques sont très utiles, pour ne pas dire indispensables. De la créativité, de l'ouverture d'esprit et une bonne plume participent aussi à rendre le site Internet vivant.

Contrairement aux idées reçues, l'animateur de site Internet ne vit pas en ermite avec son écran d'ordinateur pour seul compagnon. D'ailleurs, Michael Pronier, animateur éditorial pour les sites de Victoria Editions, revendique une place centrale dans son entreprise. “J'aimerais en finir avec cette image d'isolement, annonce-t-il. En fait, j'ai une fonction très transversale, je n'appartiens à aucun service en particulier mais je travaille en collaboration avec tous les acteurs de ma boîte”.

Le site, un reflet de l'entreprise

Pour une entreprise, un bon site Internet est devenu un outil primordial pour promouvoir ses activités. L'animateur éditorial est donc chargé de tenir régulièrement à jour cette interface avec le public. “Mais attention, mettre une actu en ligne tous les mois, c'est de la maintenance, pas de l'animation, prévient Michael. Un site, c'est un petit monde qui bouge, quelque chose de vivant. Donc j'attache beaucoup d'importance à le rendre dynamique en le réactualisant tous les jours.”
“Je collecte les articles auprès des journalistes des différents magazines et parfois, je les réécrits à la sauce web avant de les mettre en ligne. Ce n'est pas toujours facile car j'ai mes dead-lines, pour l'envoi de la newsletter par exemple, et mes collaborateurs aussi, donc je dois user de beaucoup de diplomatie pour obtenir mes informations“, ajoute t-il en riant. Pour conserver le lien avec le public, l'animateur de site web organise également des forums de discussion ou blogs, très en vogue en ce moment. Il propose des sujets et vérifie ensuite la bienséance des propos tenus et rappelle à l'ordre ceux qui s'éloignent de la charte éditoriale.

Un peu de technique

Comme son nom ne l'indique pas, l'animateur éditorial de site web doit posséder un minimum de compétences dans le domaine technique. En effet, il prend également part au développement du site. Il est chargé d'en faciliter la navigation en le rendant fluide et attractif.

Formation

Devenir animateur éditorial de site web

Il n'y a pas de formation spécifique pour devenir animateur de site web. La polyvalence des compétences demandées ouvre la voie aux diplômés en informatique, en graphisme ou encore en journalisme.

Après le bac

Après le bac, vous pouvez vous engager dans un BTS ou DUT informatique. Ces diplômes offrent des compétences de bases très utiles pour le coté technique du métier. A l'université, vous pouvez également intégrer un Deust multimédia, plus général.

Après un bac+1

En IUP, la mention métiers de l'information et de la communication option communication multimédia couvre tant le domaine technique qu'éditorial.

Après un bac +2

Après deux années dans l'enseignement supérieur, vous pouvez intégrer l'une des licences professionnelles récemment crées dans le domaine du multimédia.

Après un bac+3

Pour les sites polyglottes, des universités proposent des Masters création de sites Web option multilingues, localisation et gestion de contenu.