Présentation

Qu'il vende du rêve ou des déplacements professionnels, cet acteur du tourisme se met entièrement à la disposition de ses clients.

L'ami de l'agent de voyages, c'est son ordinateur ! Et la billetterie représente sa principale activité. Le matin, le voyagiste s'occupe des dossiers de la journée : lister les commandes, consulter les contrats, imprimer les billets... Il effectue les réservations et émet les trajets.

Au comptoir, il enchaîne les rendez-vous pour organiser des voyages ou des séjours touristiques. La base du métier, c'est la vente. Il écoute les critères et les besoins du client, détermine le budget puis le conseille. Pour monter un séjour à la carte, il réalise des recherches sur les pays, les cultures, les distances.

Une organisation sans faille

Après avoir trouvé la destination idéale, il choisit les hôtels, gère l'organisation sur place, puis établit les devis. Passeports, vaccins, douanes... les formalités n'ont aucun secret pour lui ! Pendant ce temps-là, le téléphone sonne en permanence, pour des conseils ou des réclamations.

Tarifs, remboursements... les codifications imposées par l'aérien ou les trains évoluent constamment. La multiplication des règles nécessite une veille constante. De même, l'agent de voyages connaît les horaires, les lieux, les tarifs...

Ses congés sont imposés en dehors des vacances scolaires, et il ne bénéficie d'aucune gratuité. Ayant une obligation de responsabilité, il se doit d'être disponible et réactif pour résoudre rapidement les problèmes. Et toujours avec le sourire !

Un tremplin vers la réussite

Le métier d'agent de comptoir ne doit pas se résumer à une finalité : la rémunération demeure faible et la profession peu reconnue. En revanche, il s'agit d'un excellent "tremplin" pour accéder à des fonctions de chef de comptoir ou directeur d'agence : "Il faut savoir être disponible et provoquer les opportunités dès qu'on maîtrise suffisamment les rouages du métier."

Pour ce faire, rien ne vaut les rencontres avec les professionnels du secteur : "Il faut des appuis sérieux pour "grimper" vite ! Je ne conseillerai donc jamais assez aux actuels agents de comptoir de se rendre aux salons ou cocktails professionnels pour établir un tissu relationnel conséquent. A eux ensuite de prouver leur motivation et leur sens du contact pour évoluer !" Message reçu !

Formation

Le BTS Tourisme ouvre spécifiquement vers le métier.

À l’université, des licences professionnelles, accessibles à bac+2, existent en hôtellerie et tourisme, spécialité Ingénierie et management du tourisme.

Des écoles spécialisées proposent également des formations accessibles à bac+2 comme celle de Conseiller de voyage (niveau III) ou le bachelor Conception et Commercialisation touristiques.

Dernière mise à jour : 13 avril 2015