Les étudiants canadiens ne sont pas convaincus de la plus-value de l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'enseignement universitaire, révèle une étude de l'université Concordia.

Les étudiants canadiens restent très "vieille école", révèlent une étude de deux chercheurs de l'université Concordia, à Montréal au Québec, qui ont interrogé 15 020 étudiants et 2 640 enseignants provenant de 12 universités québécoises.

En effet, si les jeunes canadiens utilisent massivement l'informatique (94 %), ils ne sont que 53 % à avoir une attitude positive ou très positive envers l'utilisation des technologies en milieu universitaire.

Les étudiants préfèrent les cours magistraux

En matière d'apprentissage, les étudiants interrogés préfèrent les enseignements dirigés par un professeur, avec un contenu structuré et permettant les échanges. Ils sont en effet 91 % à préférer un cours où le responsable d'enseignement structure fortement le contenu (60 % totalement d'accord) et 75 % à aimer discuter du contenu du cours avec d'autres étudiants (52 % totalement d'accord).

Les cours à distance ne font pas l'unanimité, au contraire

En revanche, 67 % déclarent ne pas préférer suivre des cours de formation à distance plutôt que de suivre des cours dans une salle de classe. Et 70 % sont en désaccord total avec l'idée de préférer suivre des cours de formation en ligne plutôt que de suivre des cours dans une salle de classe !