L’année 2017 enregistre une nouvelle hausse du nombre d’étudiants inscrits à l’université.

En 2017, le nombre d’étudiants inscrits à l’université a augmenté de 1,9 %, soit 30 300 élèves de plus, selon une note du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Cette année, les universités françaises ont ainsi accueilli 1,624 millions d’étudiants, tous niveaux confondus.

Plus d’étudiants en sciences et lettres, moins en droit et en médecine

En retirant de cette augmentation les élèves inscrits en CPGE (qui, depuis 2013, doivent en parallèle s’inscrire à la fac), cette augmentation reste conséquente à 1,1 %.

Dans le détail, cette hausse des effectifs est de 2,6 % dans les filières de Sciences et Staps et de 1,8 % en arts, lettre, langues et sciences humaines et sociales. En revanche, les étudiants sont moins nombreux en droit (- 1,9 %), comme en Première année commune aux études de santé (Paces) (- 2,1 %).

Cette augmentation est annoncée alors que la question du tirage au sort à l’entrée de l’université pour les filières en tension vient d’être abordée par Frédérique Vidal. La nouvelle ministre de l’enseignement supérieur a annoncé, le 29 mai, vouloir mettre fin à cette pratique, sans préciser comment maîtriser les trop nombreuses candidatures.