Le collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite » a déposé mardi 9 septembre une requête au Conseil d'Etat contre la suppression des bourses au mérite.

Conseil d'Etat Conseil d'Etat
Le collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite » a déposé une requête au Conseil d'Etat.

Les étudiants continuent leur lutte. Selon l'AFP, le collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite », mobilisé depuis des mois contre la suppression de la bourse au mérite a déposé, mardi 9 septembre, une requête au Conseil d'Etat.

La mobilisation continue

Depuis quelques jours, les protestations s'intensifient autour de la suppression des bourses au mérite. Après la pétition du collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite » signée par plus de de 8 500 personnes, le réveil de l'opposition a agrémenté la polémique.

Rama Yade, Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez ont d'ores et déjà affirmé leur total désaccord avec la décision du gouvernement.

De son côté, Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes-Maritimes a annoncé que son département financerait les bourses au mérite lui-même, pour encourager les étudiants méritants.

Une requête au Conseil d'Etat

Le collectif « Touche pas à ma bourse, je la mérite » passe à la vitesse supérieure. Mardi 9 septembre, Henri de Beauregard, l'avocat de l'association, a donc déposé une requête au Conseil d'Etat afin que la circulaire soit supprimée.

« L'existence de cette aide procède d'un décret du Premier ministre. Il n'appartenait pas à un ministère de la supprimer par la simple voie d'une circulaire », explique-t-il à l'AFP.

De plus, l'avocat estime que lorsque l'aide a été supprimée, les étudiants susceptibles d'en bénéficier avaient déjà obtenu leur mention Très bien au bac. « Des étudiants ont pris des engagements et des dispositions en pensant pouvoir bénéficier de cette aide. On ne peut pas changer les règles du jeu une fois que le bac a eu lieu », argue-t-il.

L'annonce de la suppression était pourtant initialement prévue pour septembre 2013. Mais face aux nombreux heurts qu'avait connus cette décision, le gouvernement avait décidé de la reporter d'un an. Finalement, la suppression de la bourse du mérite sera actée par une circulaire publiée le 24 juillet par l'Education nationale. Une mesure qui n'a pas fini de faire débat.