En parallèle de la refonte de l’assurance chômage et de la formation professionnelle, le gouvernement a présenté hier sa feuille de route en matière d’apprentissage. 

Jeudi 25 octobre, le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et la ministre du Travail Muriel Pénicaud ont présenté la feuille de route du gouvernement sur l’apprentissage, la formation professionnelle et l’assurance chômage. 

« Il nous faut refonder notre système d’apprentissage », a déclaré cette dernière. Pour elle, l’objectif principal doit être de « placer les entreprises en situation de proposer beaucoup plus de place en apprentissage aux jeunes de notre pays ». 

Valoriser l’apprentissage

Un but qui passera par plusieurs axes de travail. D’une part, l’orientation des jeunes, qui doivent être en mesure de choisir leur voie de « façon documentée et définie ». La ministre souhaite aussi rendre les diplômes « plus dynamiques », qu’ils « se créent et se rénovent plus vite et anticipent mieux les évolutions des compétences professionnelles ».

« La valorisation de l’apprentissage » sera un enjeu, notamment par les questions de son financement et du statut de l’apprenti

En ce sens, une concertation démarrera le 10 novembre. Celle-ci traitera également des nouveaux ajustements concernant l’assurance chômage et la formation professionnelle. Le gouvernement souhaite déposé un projet de loi dès le printemps 2018.