Plusieurs syndicats étudiants et de jeunesse appellent à une journée de mobilisation contre la sélection à l’entrée de l’université, ce jeudi 16 novembre dans toute la France. 

Emmenée par des organisations politiques et quelques-uns des principaux mouvements étudiants, cette intersyndicale dénonce le « Plan étudiants », présenté le 30 octobre dernier, qui « contient un certain nombre de mesures qui menacent le libre accès à l’enseignement supérieur de toute une génération ». 

Rappelant que « plus de 160 filières étaient en tension » en cette rentrée 2017, les associations et syndicats craignent que de voir ce nombre « s’accroître en raison de l’augmentation continue des effectifs étudiants ». Or, selon eux, le gouvernement a présenté des « mesurettes », mais pas de véritables politiques de long terme. 

Ils demandent ainsi, entre autres, la mise en place d’un « véritable service publique de l’orientation », « l’abandon de toutes formes de sélection » et « un investissement de 2 milliards d’euros par an pendant dix ans ».

La Fage, premier syndicat étudiant de France, n’a pas signé l’appel à mobilisation. 

Liste des signataires : DIDF Jeunes, Ensemble Jeunes, Jeunes Ecologistes, Jeunes socialistes, JOC, LMDE, Mouvement Jeunes Communistes de France, MRJC, NPA Jeune, Osez Le Féminisme, Réseau jeune du Parti de Gauche, Solidaires Etudiant-e-s, SGL, UEC, UNEF, UNL.

Plusieurs syndicats professionnels prendront également part à cette journée de mobilisation.