Vous en rêviez, l'ECT l'a fait. L'ECT pour Ecole de commerce de Tahiti qui ouvrira ses portes dans l'archipel de Polynésie française dès la rentrée 2009.

Retenir les jeunes sur l'île

Chaque année, 80 jeunes polynésiens partent étudier dans les écoles de commerce du continent ou à l'étranger, faute de formation répondant à leurs ambitions dans l'archipel. Et beaucoup ne reviennent pas, au grand dam des entreprises.
Pour enrayer le phénomène, la CCISM (Chambre de commerce et d'industrie) de Polynésie Française a décidé de mettre sur pied sa propre école de commerce. Plusieurs acteurs économiques locaux se sont d'ores et déjà déclarés intéressés pour s'impliquer dans la formation, accueillir des stagiaires et proposer des débouchés concrètes en termes d'emplois.

Aller étudier à Tahiti

Pour favoriser un recrutement local, les épreuves d'entrée se dérouleront uniquement en Polynésie au printemps 2009, si l'avancée des travaux le permet. Une épreuve facultative de Tahitien rapportera même des points supplémentaires aux jeunes le parlant couramment.

Et pour les jeunes bacheliers de métropole qui rêvent de poursuivre leurs études les pieds dans l'eau, il leur en coûtera un billet d'avion aller-retour pour la Polynésie, pour passer les épreuves, et quelques cours de Tahitien.

Pour mettre toutes les chances de votre coté, rappelez-vous que Bonjour en Tahitien se dit “ia ora na”. Le terme “Aloha”, plus connu grâce aux séries américaines, c'est de l'Hawaïen. A ne surtout pas confondre, sous peine de se mettre en porte-à-faux avec le jury dès le premier mot prononcé.