La bière, c'est tout un art et ça s'apprend. De ce fait, l'université de la Rochelle dispense un diplôme universitaire pour former des professionnels, mais aussi pour produire et commercialiser sa propre bière.

Depuis quelques années, une petite nouvelle a fait son entrée sur les bancs universitaire. Quelle soit blanche, blonde ou brune, la bière a en effet réussi à se faire une place dans les programmes de faculté. L'université de la Rochelle a ainsi créé un diplôme universitaire d'opérateur de brasserie, habilitant une quinzaine de particuliers ou de professionnels à un savoir approfondi sur le brassage de la bière. Pour ces jeunes amateurs avides de nouveaux projets, cette formation apporte une connaissance scientifique et technique au métier de brasseur, qui leur permet de lancer et développer leur propre activité.

La bière comme outil pédagogique

Dépendant du département de biotechnologies, les cours enseignés chaque année en mars sont un juste milieu entre la théorie et la pratique. Les participants découvrent ainsi les secrets du brassage, du filtrage, du lavage des drêches mais aussi le contrôle du PH. "On voulait illustrer une grande filière agroalimentaire et proposer aux étudiants en biotechnologies une approche ludique et pédagogique de la science", explique Frédéric Sannier, professeur de biochimie et initiateur de la formation.

Grâce à ce dernier, la bière est devenue un vrai outil pédagogique. Victime de son succès, le professeur Sannier annonce l'ouverture d'une deuxième session en mai-juin. En effet, alors que 15 places sont à pourvoir, près de 70 candidats ont postulé en 2013 !

La Science Infuse, la bière de l'université

Le meilleur moyen d'apprendre est encore la création. Pour cela, les étudiants de cette formation ont élaboré une bière qui répond au doux nom de "la Science Infuse". De plus, pour le plus grand plaisir des adeptes, quatre variétés en découlent ; la blonde, la blanche, la triple et la triple spéciale. Une idée qui est tout à fait légitime, car sa fabrication regroupe plusieurs disciplines, de la microbiologie à la biochimie en passant par le marketing ou le génie des procédés.

D'ailleurs, en 2012, la triple a décroché au Salon de l'Agriculture la médaille d'argent du concours général, dans la catégorie "bière blonde de fermentation haute". Et, par la même occasion, lors de la même année, sa production a grimpé à 24 000 bouteilles de 33 cl...