Au cours de l'année 2013, quantité de métiers ont été créés ou, du moins, ont émergé. Mais cinq professions se sont véritablement révélées, et sont désormais devenus indispensables pour de nombreuses sociétés.

Data scientist

Elu "métier le plus sexy du 21e siècle" par la Harvard Business School, le data scientist a émergé avec la masse de données dont dépendent les entreprises. Ce professionnel n'est autre qui la personne qui comprend comment pêcher les informations dans l'océan déchainé des informations relatives à l'économie numérique. L'enthousiasme actuel pour ces professionnels tient son origine dans les technologies qu'ils permettent d'apprivoiser, comme Hadoop, des outils open-source connexes, le cloud computing et la visualisation des données.

Ingénieur spécialisé iOS

Arrivant en deuxième position du palmarès Fortune des métiers préférés dans la Silicon Valley - juste derrière le stagiaire Facebook -, ce professionnel issu d'université ou d'école d'ingénieurs réalise des audits sur des solutions mobiles adaptés aux demandes des clients. En parallèle, il développe des solutions dans l'univers Opensource (Drupal, Joomla...). Pour ce faire, il doit connaître tous les mobiles, leurs fonctionnements, avoir un goût prononcé pour la technique ainsi que les nouvelles technologies.

Traffic manager

Le traffic manager a la responsabilité de trouver les bons partenariats avec d'autres plateformes en vue d'améliorer la visibilité du site pour lequel il travaille. Offres marketing ciblées, jeux-concours, bannières publicitaires, liens utiles, achats de mots-clés sont autant d'outils dont ce professionnel use pour générer le trafic souhaité, "face à l'important défi de monétisation du traffic social".

Technicien réseau cloud computing

Un métier dans les nuages qui nécessite d'avoir les pieds sur terre. Ce professionnel doit en effet gérer efficacement les volumes de données pour garantir la productivité. Il n'intervient pas directement sur les serveurs mais en amont, sur les liens entre l'entreprise et les lieux de stockage des données. "Le technicien doit avoir une vue d'ensemble sur les équipements réseau. Il doit également s'assurer de la bonne conformité des équipements physiques et respecter les normes exigeantes. De ce fait, il veille à anticiper d'éventuelles coupures", explique Bastien Martins da Torre, responsable cloud chez CA Technologies.

Développeur d'applications mobiles

Si la principale tâche du développeur d'applications mobiles est de développer des logiciels, il peut aussi faire du développement informatique ou de la conception. Sa présence dans ce Top 5 s'explique par le fait que "l'audience comme les achats se déplacent vers les tablettes et les smartphones. Les investissements des acteurs du web suivent naturellement", explique le cabinet de recrutement Clémentine.