Le site de recherche d’emploi Qapa.fr dévoile le baromètre des secteurs qui recrutent le plus en France, par région. Ces données sont basées sur l’analyse de 450 000 offres d’emploi, toutes fonctions confondues, récoltées jusqu’à mi-septembre dernier.

Dans les Hauts-de-France, le métier d’aide-soignant(e) arrive en tête (8 % des offres d’emploi), suivi du métier de chargé de relation client (7 %). Les aide à domicile et aide ménagères sont en troisième position du classement ( 6 %).
 


Du côté du Grand-Est, c’est encore le métier d’aide-soignant(e) qui prend la première position (10 %), devant celui de manutentionnaire (8 %), ex-aequo avec l’assistant commercial (8 %)

En Bourgogne-Franche-Comté, le préparateur de commande est très recherché (10 %). Il précède le métier de commercial (8 %) et d’aides à domiciles (7 %).
 


En Ile-de-France, les ingénieurs et les cadres d’étude se taillent une place de choix (8 %), devant le commercial (7 %), et les aides et apprentis de cuisine et employés polyvalent de la restauration (5 %).

La Normandie recherche autant d’agents d’entretien de locaux (7 %) que d’aides à domicile et ménagères. Sur la troisième marche du podium, on retrouve l’ouvrier polyvalent (6 %).

Non loin de là, en Bretagne, les ouvriers non-qualifiés des industries agro-alimentaires (8 %) dépassent les magasiniers et préparateurs de commande (6 %), ainsi que les agriculteurs salariés et les ouvriers agricoles (5 %).

Les Pays de la Loire font la part belle aux commerciaux (9 % des offres), tandis que les assistants administratifs arrivent en seconde position (8 %) ex-aequo avec les chauffeurs PL.

Plus à l’est, en Centre-Val-De-Loire, les ouvriers non-qualifiés de l’emballage et manutentionnaires sont premiers (8 %), devant les télévendeurs (7 %) ex-aequo avec les commerciaux.

La Nouvelle-Aquitaine recrute des préparateurs de commande (9 %), mais également des télévendeurs (7%) et des commerciaux (5 %).

En Auvergne-Rhône-Alpes, on recherche des manutentionnaires (9 %), des agents d’entretien de locaux (7 %) et des attachés commerciaux (6 %).

En Occitanie, les employés de l’hôtellerie ont une carte à jouer (8 %), devant les ouvriers du BTP (7 %) et les agriculteurs salariés et ouvriers agricoles (5 %).

Enfin, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, les aides à domicile représentent 7 % des offres, ex-aequo avec les manutentionnaires, et juste devant les employés libre-service (6 %).