Pour certains, le meilleur job d'été consiste... à ne rien faire ! Pour beaucoup d'autres, vacances d'été riment avec nécessité de travailler, notamment pour financer leurs études. Orientations a réalisé une sélection des jobs d'été présentant une bonne rémunération, s'effectuant dans un cadre agréable ou plaisant à exercer.

Tourisme, hôtellerie, restauration, agriculture... Chaque année, de nombreux étudiants sont amenés à trouver une activité rémunérée pour payer leurs études. Si le travail saisonnier est souvent difficile, il existe néanmoins quelques jobs d'été sympathiques et parfois rémunérateurs... même s'ils sont rares ! Orientations en a ainsi sélectionné 10, aussi bien sur la base de leur salaire (sachant que 90 % des jobs d'été ne dépassent pas la rémunération du smic...), de leur activité ou encore de l'environnement dans lequel ils peuvent être exercés.

Animateur

L'animation représente, à elle seule, plus de 60 % des annonces de jobs étudiants, selon le Centre d'information et de documentation jeunesse (CIDJ). Cette activité peut aussi bien s'exercer dans un parc de loisirs, en centre aéré, en colonie de vacances... Pour y accéder, il suffit d'avoir le brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur (BAFA). Mais attention : être animateur signifie être actif, et ne rime pas forcément avec lucratif, le salaire net moyen étant compris entre 1 000 et 1 500 euros... mais l'animateur est logé et nourri !

Caddie de golf

Passer ses vacances d'été au soleil, en plein air, dans un cadre d'exception ? Beaucoup d'étudiants en rêvent, ceux optant pour les greens de golf peuvent le réaliser. D'autant que l'activité est relativement simple : porter le sac des joueurs et, possiblement, le conseiller et le supporter moralement. De bonnes connaissances en la matière sont donc nécessaires. A noter également que ce job d'été est plutôt bien payé, la rémunération moyenne étant bien supérieure au smic.

Caissier dans les péages

A contrario du caddie de golf, ce job d'été n'est pas celui qui fait le plus rêver les étudiants. Répéter plusieurs milliers de fois et durant des heures : "Bonjour... Merci et au-revoir", au beau milieu des bouchons tout en respirant le gaz des pots d'échappement n'est pas une activité des plus attrayantes. Pour autant, la rémunération proposée vous fera peut-être changer d'avis. Car être caissier dans les péages durant l'été est très bien payé, avec un salaire net moyen supérieur à 1 500 euros.

Dog-sitter ou promeneur de chiens

Vous aimez les animaux, et plus particulièrement les chiens ? Plutôt que d'opter pour le baby-sitting, comme beaucoup, prenez l'option dog-sitting ! Cette activité en plein développement consiste à se rendre au domicile de particuliers pour garder, nourrir et promeneur leur animal de compagnie. Le job de dog-sitter laisse donc pas mal de temps libre, et permet de se balader une bonne partie de la journée. Le salaire moyen est de 9 euros de l'heure, et aucune qualification spécifique n'est nécessaire.

Guide de musée ou touristique

Si l'histoire de votre ville ou d'un site historique n'a plus de secret pour vous et que vous souhaitez la faire partager, ce job d'été est fait pour vous ! D'autant que les offices de tourisme, musées et autres collectivités locales ont fréquemment recours aux saisonniers, durant l'été, pour occuper de type d'activité.

Le rythme de travail n'est pas des plus conséquents, avec des horaires relativement adaptés, et les conditions de travail ne demandent pas d'effort physique spécifique si ce n'est une attention tournée vers la sécurité. Quant à la rémunération, elle s'élève au smic la plupart du temps. Par contre, il est possible que vous soyez obligés de faire une croix sur vos grasses matinées du dimanche...

Hôtesse de l'air ou steward

On a du mal à le croire et pourtant plusieurs compagnies embauchent des étudiants durant l'été ! Ce job permet ainsi non seulement de travailler et d'être rémunéré, mais également de parcourir le monde entier !

Attention : avant de pouvoir être hôtesse de l'air ou steward, il est nécessaire de passer au travers des mailles d'un recrutement serré et pointilleux. Il est également conseillé d'avoir une bonne résistance physique et une excellente élocution. Sans parler d'une rémunération très "correcte", supérieure au smic. Alors, paré au décollage ?

Jeune fille ou jeune homme au pair

Ce job d'été présente de nombreux avantages. A commencer par la possibilité de partir en vacances tout en travaillant, puisque vous accompagnez une famille en vacances pour vous occuper des enfants. Second avantage : la langue.

Être jeune fille au pair ou jeune homme au pair permet en effet de vivre au quotidien dans une famille qui ne parle pas la même langue que vous, et donc la possibilité de perfectionner vos connaissances linguistiques tout en découvrant une autre culture. Et, petite astuce : il est conseillé de passer par un organisme reconnu, pour ne pas avoir de mauvaises surprises !

Lecteur dans une maison de retraite

Quand on parle de job d'été, on n'imagine pas, de prime abord, cette activité. Mais la rémunération peut vous faire ouvrir les yeux sur certaines réalités économiques... Les étudiants optant pour la lecture dans une maison de retraite, le temps d'un mois en été, perçoivent en effet un salaire légèrement inférieur au smic... pour un mi-temps ! Appréciable, d'autant que cette activité ne cesse de se développer.

Plagiste

Pourquoi ne pas enfiler son maillot de plagiste pour se payer des vacances sur une vraie plage par la suite ? D'autant que ce job d'été n'est pas des plus compliqués : il consiste à installer le matin les transats, matelas et parasols, à les ranger le soir, et à s'occuper des clients de la plage durant le reste de la journée.

Un travail plutôt appréciable, mais qui nécessite une certaine condition physique. Surtout que le salaire, de l'ordre du smic, peut être bonifié par quelques pourboires ! A noter également l'existence de quelques postes d'"étaleur de crème solaire" sur certaines plages... pour sensibiliser les vacanciers aux effets néfastes du soleil.

Projectionniste dans les campings

Dernier job d'été de cette sélection : le projectionniste dans les campings est une activité d'autant plus rare qu'elle est très convoitée. Pour cause : elle est bien rémunérée, de l'ordre de 1 500 euros bruts. Et ce, pour quelques heures de projection, mais également pour appliquer les règles de sécurité générale, assurer l'entretien des équipements de projection,... Des connaissances de base en physique, en optique voire en électronique sont donc nécessaires.

Auraient également pu figurer dans cette sélection les jobs d'été de surveillant de parc, moniteur de voile, photographe de plage, vendangier...