L’heure des vacances a officiellement sonné. En tant qu’étudiant, pas toujours facile de trouver la destination rêvée sans exploser son budget. Orientation-Education vous a dégoté dix destinations pour profiter de l’été sans se ruiner.

Avec des budgets toujours plus serrés, partir en vacances n’est pas une mince affaire pour les jeunes Français. Heureusement, certaines destinations offrent des opportunités de séjours tout à fait abordables en termes de transports ou de dépenses sur place.

  • Budapest (Hongrie)

La capitale hongroise fait partie des destinations idéales pour les petits budgets. Le coût de la vie y est 45 % moins cher qu’en France. De plus, pour vous y rendre, sachez que de nombreuses compagnies aériennes low cost desservent cette destination, dès 55 euros depuis Paris.

Une fois sur place, il est facile de vous faire plaisir à petits prix : auberge de jeunesse pour une dizaine d’euros, repas pour 3 euros ou encore billets de train dès 1,50 euro, tout y est. De plus, pour les amateurs, sachez que la pinte de bière affiche le tarif alléchant de 1,15 euro.

  • Sofia (Bulgarie) 

Si pour vos vacances vous préférez l’ambiance des grandes villes à celle des plages, Sofia, la capitale de la Bulgarie, apparaît aussi comme une destination de choix. Pour 25 euros par jour, vous pourrez découvrir les spécialités de la région ainsi que tous les trésors culturels de l’une des plus vieilles villes d’Europe.

La cathédrale St. Alexander Nevsky dans le centre de Sofia. Kisa_Markiza/Fotolia La cathédrale St. Alexander Nevsky dans le centre de Sofia. Kisa_Markiza/Fotolia

Pour vos soirées, le budget reste tout aussi mini avec des courses en taxi à 40 centimes le kilomètre et des pintes de bière à 0,98 euro l’unité. De plus, depuis Paris, certains billets affichent 50 euros pour un aller simple direction Sofia.

  • Berlin (Allemagne)

La capitale allemande reste incontestablement l’une des destinations phares en Europe pour ceux ne pouvant se permettre de grosses dépenses en été. Avec des vols depuis Paris à moins de 70 euros, vous pouvez vous faire plaisir sans vous ruiner.

Berlin s'apparente à un immense terrain de jeu pour les étudiants avec sa scène musicale très développée, sa vie culturelle très active et sa grande diversité. 

  • Barcelone (Espagne)

Barcelone, c’est le spot convoité par les étudiants européens. Avec son climat ensoleillé, ses plages et ses prix abordables, la ville catalane a tous les atouts pour séduire les jeunes vacanciers.

La plage à Barcelone. Roman Rodionov / Fotolia La plage à Barcelone. Roman Rodionov / Fotolia

Pour vous y rendre, les compagnies aériennes low cost sont nombreuses à proposer des prix pour les petits budgets avec des billets dès 40 euros. Et avec des entrées en boîte de nuit dès 5 euros, les plus fêtards auront largement de quoi trouver leur bonheur.

  • Lisbonne (Portugal)

Pour une capitale, Lisbonne reste relativement calme et sa taille humaine permet de la visiter sans nécessairement opter pour les transports en commun. La vie y est, une fois de plus, largement moins chère qu’en France (-28 %) que ce soit d’un point alimentaire, shopping ou loisirs. 

Il vous sera assez simple de rejoindre les plages situées en dehors de la ville grâce à des trains coûtant moins de 5 euros. Les billets d’avion sont accessibles autour de 80 euros en période estivale.

  • Split (Croatie) 

Autrefois peu fréquentée par les touristes, la Croatie est devenue la destination balnéaire tendance et surtout abordable des jeunes européens. Avec ses paysages méditerranéens, la ville de Split se révèle être l’endroit parfait pour passer des vacances festives entre amis.

Les quais de la ville de Split. cge2010 / Fotolia Les quais de la ville de Split. cge2010 / Fotolia

Le coût moyen d’un repas au restaurant y est d’environ 8 euros et les vols depuis Paris affichent une soixantaine d’euros en période estivale !

  • La Galice (Espagne)

Si vous êtes plutôt de ceux qui préfèrent fuir le monde, sachez que toutes les régions espagnoles ne sont pas nécessairement en proie aux hordes de touristes. La Galice, petite région sur la côte nord-ouest du pays résiste encore à ce phénomène. Les températures y sont agréables et les prix semblables à ceux du reste du pays.

Vous pouvez également en profiter pour visiter Saint-Jacques-de-Compostelle. Depuis Paris, si vous choisissez d’atterrir dans la ville de Vigo, certains vols affichent 75 euros.

  • Ile Paros (Grèce)

Oui, partir en vacances à Mykonos n’est pas donné à tout le monde. Mais ne vous y méprenez pas, certains coins de Grèce restent tout à fait abordables, notamment pour des vacances entre étudiants fauchés !

La ville de Naoussa sur l'île de Paros en Grèce.  jsk12/ Fotolia La ville de Naoussa sur l'île de Paros en Grèce. jsk12/ Fotolia

Pensez notamment à poser vos valises sur des îles plus calmes comme celle de Paros. Idéal pour bronzer, profiter des pintes à 3 euros et des restaurants à souvlaki (kebabs locaux). Des vols sont accessibles dès 150 euros depuis Paris.

  • Rome (Italie) 

La capitale italienne a, elle aussi, tous les atouts pour séduire une jeunesse en quête d’émerveillement. Dès 50 euros, depuis Paris, vous pouvez vous offrir un séjour dans cette ville riche en histoire.

Bien que l’accès à certains monuments emblématiques tels que le Colisée reste assez onéreux pour des étudiants, certains autres (Panthéon ou le monument Victor-Emmanuel II) sont accessibles gratuitement.

Le quartier du Trastavere à Rome. ekaterina_belova / Fotolia Le quartier du Trastavere à Rome. ekaterina_belova / Fotolia

Le coût de la vie romaine est très abordable avec des tickets de métro à 1,50 euro, des kebabs dès 3,50 euros et des bières à moins de 2 euros. Si vous regrettez l’absence de plage, sachez que la station balnéaire Ostie (banlieue de Rome) est accessible en train pour 4 euros.

  • Cagliari (Sardaigne, Italie)

37 euros. Oui, c’est le prix qu’affichent certaines compagnies low cost pour vous envoler en plein mois d’août direction Cagliari, en Sardaigne.

Sur cette île italienne, vous pourrez profiter de la plage, du soleil et surtout d’un coût de la vie 29 % inférieur à celui de la France en termes de restauration. Des bus à des prix corrects sont accessibles pour vous permettre de visiter les villes alentours ou même faire le tour de la Sardaigne.

Les tarifs présents dans l'article sont donnés à titre indicatif par le biais de comparateurs de vols sur la période d'août 2017. Les informations concernant le coût de la vie pour les destinations citées sont essentiellement issues du site partir.com.