Le concours d'entrée de l'Ecole Nationale de la Magistrature est considéré comme l'un des plus difficiles en France. Pour espérer le passer avec succès, découvrez les conseils d'étudiants et jeunes diplômés.

Les secrets de réussite des lauréats

Pierre Fermantel, 25 ans, lauréat du concours d'entrée à l'École nationale de la magistrature

Pierre, lauréat du concours d'entrée à l'ENM Pierre, lauréat du concours d'entrée à l'ENM
Pierre, lauréat du concours
d'entrée à l'ENM

"Pour intégrer l'ENM, je me suis préparé durant une année dans le cadre d'une prépa privée. Car, à mon sens, les instituts d'études judiciaires ne permettent pas d'acquérir un niveau suffisant pour réussir ce concours très sélectif. Il faut être constant dans le travail, s'entraîner sans relâche, et c'est en pratiquant que l'on acquiert la méthode. J'ai ainsi rédigé au moins une cinquantaine de dissertations dans chaque matière pour être prêt le jour J.

Se préparer au concours nécessite aussi de mettre un peu sa vie entre parenthèses. Pour autant, le sport est un bon moyen de rester en forme et de rompre avec un certain isolement. Il n'y a pas de recette miracle pour réussir, juste beaucoup de détermination. Le concours, c'est avant tout un travail de réflexion et de mise en perspective des connaissances."

Sophie Noël, 26 ans, lauréate du concours d'entrée à l'École nationale de la magistrature

Sophie, lauréate du concours d'entrée à l'ENM Sophie, lauréate du concours d'entrée à l'ENM
Sophie, lauréate du concours
d'entrée à l'ENM

"Après une prépa littéraire et Science Po Lyon, j'ai rejoint la classe préparatoire intégrée de Douai, qui prépare au concours de l'ENM en deux ans. Un bon moyen aussi de se mettre au niveau en droit privé et pénal. C'est un projet de longue haleine, et il faut être très motivé. J'ai d'ailleurs fait mienne cette citation de Churchill : “Le succès, c'est d'aller d'échec en échec, sans perdre son enthousiasme”.

Pour réussir, il faut s'entraîner sans relâche à la dissertation,  faire preuve de méthode, et ne sacrifier aucune matière, même celles qui ont un coefficient moindre. J'en ai fait l'amère expérience lors de ma première tentative, que j'ai ratée de quelques points...

Enfin, il faut se  préserver et conserver une bonne hygiène de vie : c'est une course de fond qui se gagne sur la durée !"