Le moteur de recherche d'emploi Adzuna.fr vient de réaliser une étude relative aux salaires. Le constat est sans appel : le diplôme permet de gagner des revenus bien plus élevés.

572 000 euros ! Telle est la différence de salaire enregistrée au cours d'une carrière professionnelle entre les titulaires d'un bac+5 et ceux disposant d'un bac+2 ! Cela vaut donc le coup de rester trois ans de plus sur les bancs de l'école... Ce constat, c'est Adzuna.fr qui le fait. Le moteur de recherche d'emploi a en effet étudié quantités de salaires pour en arriver à la conclusion que, oui, les études et le diplôme sont garants de revenus élevés.

Ainsi, les rémunérations proposées aux détenteurs d'un bac+5, toutes expériences confondues, atteignent une moyenne de l'ordre 36 791 euros par an. Un salaire qui chute à 24 031 euros pour les bac+2. Sans grande surprise, ce sont les diplômés d'écoles de commerce qui tirent leur épingle du jeu, avec un revenu annuel de l'ordre de 40 791 euros. Ils sont suivis par les médecins (38 371 euros) et les ingénieurs (37 062 euros).

Les études d'ingénieur, meilleur rapport études-salaire

Moins payés que les médecins et les commerciaux, les ingénieurs sont pourtant ceux qui ont fait le "meilleur choix", en termes de rapport études-salaire. En effet, ils bénéficient de frais d'inscription assez peu élevés, qui culminent à 12 000 euros pour l'ensemble de leur formation.

En revanche, un cycle en école de commerce coûte en moyenne 24 000 euros pour, au final, "seulement" 3 730 euros de plus par an, soit 310 euros de plus par mois. Toutefois, le diplôme obtenu dans un établissement de management peut rapporter 696 000 euros de plus par rapport à un bac+2 au cours d'une carrière !

Le droit s'avère être un choix peu rentable

Alors que de nombreux jeunes décident de se lancer dans des études de droit, cette voie semble être la moins "rentable". En effet, les diplômés de cette filière ne perçoivent "que" 75 032 euros de plus qu'un bac+2 par an. Soit à peine 150 euros de plus par mois sur la quarantaine d'années de cotisation.

Il faut toutefois souligner que ce montant est une moyenne "tous diplômes", et comprend donc les salaires des titulaires de licence, de master, et de doctorat. Un avocat de renom peut donc largement dépasser cette somme !

Les régions ont leur importance

Il n'y a pas que les diplômes qui influent les salaires. A diplôme égal, les employés peuvent voir leur fiche de paie quelque peu différer. La Conférence des Grandes Ecoles (CGE) avait déjà étudié les salaires des jeunes diplômés, ingénieurs et managers, en province, en Ile-de-France et à l'étranger, où les salaires allaient croissants.

La conclusion est identique à celle tirée par Adzuna.fr. En Île-de-France, les salaires sont les plus conséquents : 40 828 euros par an en moyenne pour les diplômés, et 28 924 euros pour les non-diplômés. Surtout, l'enquête affirme que le salaire peut varier de près de 38 % selon les régions !