En cette rentrée 2017, le gouvernement a affirmé ses ambitions pour l’école primaire et le collège, et confirmé vouloir mettre en place un nouvel examen du bac en 2021.

Le ministre de l’éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a présenté ce mardi 29 août à la presse les projets de la rentrée scolaire 2017. A cette occasion, il a confirmé sa volonté de réformer le baccalauréat, sans pour autant entrer dans les détails.

Nouveau bac en 2021

Ce que l’on sait, à ce jour, du nouveau baccalauréat prévu par le gouvernement n’a pas changé. A partir de 2021, l’examen ne comptera plus que quatre épreuves terminales, le reste sera évalué en contrôle continu. L’idée, pour le ministre, est de donner au baccalauréat « plus de sens et plus de force ». 

Ce nouvel examen sera redessiné à la suite d’une concertation, menée en relation avec Frédérique Vidal, ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. « Je nommerai deux personnes d’ici fin septembre pour mener la concertation », a précisé Jean-Michel Blanquer.

Vers des quotas de bacheliers pro en BTS ?

Le ministre de l’éducation nationale n’a donné que très peu d’information sur l’avenir du baccalauréat. Il ne devrait en dire davantage avant l’issue de la réflexion à venir, dont il attend « créativité » et « comparaison avec ce qui se fait à l’international ».

Concernant l’enseignement supérieur, le ministre souhaite que « tout détenteur du baccalauréat puisse suivre les études qu’il souhaite ». En ce sens, il entend renforcer l’orientation des lycéens et mener « une approche complète » avec Frédérique Vidal. Cela fait écho aux problèmes observés sur la plateforme APB.

Il a par ailleurs assuré vouloir déployer des places en BTS pour les bacheliers professionnels. « La voie professionnelle sera une très grande priorité », a-t-il insisté. 

Budget en hausse

Si M Blanquer a confirmé que le budget de l’éducation nationale sera revu à la hausse, cette conférence de presse de rentrée a surtout été l’occasion d’affirmer la ligne présidentielle du programme éducatif des cinq prochaines années. Les retours sur les réformes des rythmes scolaires et du collège sont toujours d’actualité, tout comme le dédoublement des effectifs en classes de CP en zones d’enseignement prioritaire. Des évaluations de rentrée seront également mis en place en classes de CP et de 6e.