Si vous n'obtenez pas votre diplôme du bac du premier coup, ne vous inquiétez surtout pas : Orientation-Education vous donne tous les conseils pour bien vous préparer et réussir vos épreuves de la deuxième chance.

En 2018, ils étaient 753 148 lycéens à passer l'examen du baccalauréat. A la veille des résultats officiels, si vous êtes de ceux qui ne sont pas admissibles lors de la première session, voici nos conseils pour aborder sereinement l'épreuve des rattrapages, malgré la déception. 

Comment se déroulent-elles ? Celles-ci se présentent sous forme d'oraux. Vous devez choisir au maximum deux matières parmi celles que vous avez déjà présentées à l'écrit. Attention, vous disposerez de peu de temps, une demi-journée, après l'affichage des résultats, le 6 juillet, pour faire savoir vos choix à votre centre d'examen.

Par ailleurs, la note de chaque épreuve orale a le même coefficient que celle écrite correspondant au premier groupe. Les résultats obtenus remplaceront vos notes initiales à condition que ces derniers soient supérieurs à vos premiers résultats.

Première étape : calculez les points à rattraper

Les résultats sont tombés et votre moyenne se situe entre 8 et 10 : vous aurez une deuxième chance grâce aux rattrapages.

Première étape : calculer les points qu'il vous manque. Pour cela, rien de plus simple. Il faut d'abord calculer le nombre de points correspondant à une moyenne de 10/20, en multipliant par 10 la somme de vos coefficients.

Ensuite, en allant chercher le détail de vos notes, il vous sera indiqué le nombre de points que vous avez obtenus. Faites la soustraction, et vous saurez combien de points il vous faut maintenant rattraper.

Deuxième étape : choisir des matières stratégiques

Mais quelles matières choisir ? Le premier conseil est de prendre celles où vous êtes certains de pouvoir grappiller le plus grand nombre de points. Pour cela, ayez en tête vos résultats aux épreuves du premier groupe, mais soyez aussi conscients de vos capacités et de vos notes obtenues tout au long de l'année...

Par exemple, si vous avez eu 5/20 à l'épreuve de mathématiques alors que, durant l'année scolaire, vous aviez 10 de moyenne, n'hésitez pas à prendre les mathématiques.

Faites également un comparatif des différents coefficients, et optez pour les matières où ils sont le plus élevés. C'est le meilleur moyen de récolter un maximum de points le moment venu.

A noter que l'examinateur qui vous fera passer votre oral n'a pas connaissance de votre livret scolaire. Votre dossier est uniquement examiné pendant les délibérations du jury...

Troisième étape : se préparer à l'oral

Puisque les rattrapages prennent la forme d'un examen oral, il s'agit de le préparer au mieux. Certains d'entre vous ont des facilités pour ce type d'exercice, d'autres doivent faire un gros travail sur soi pour s'en sortir.

Dans tous les cas, il faut anticiper les éventuelles difficultés qui peuvent se présenter à vous et se poser certaines questions : maîtrisez-vous tout le programme de la matière choisie pour le rattrapage ? Avez-vous des connaissances personnelles qui peuvent alimenter la discussion avec l'examinateur et susciter le débat ? Avez-vous quelques références (d'auteurs, de personnages historiques clés, de théories) en stock ?

Sur le plan particulier de la performance orale, essayez de structurer vos idées, à rendre votre discours vivant et à être habillé(e) de façon présentable. Dans tous les cas, il est essentiel de maîtriser toutes les techniques de communication orale qui feront votre succès.

60 % d'admis après les rattrapages

Enfin, gardez à l'esprit que plus de 60% des recalés obtiennent le fameux sésame après la session des oraux. Les autres se voient délivrer un certificat de fin d’études secondaires.