D’enseignante à présidente d’université, Frédérique Vidal a fait toute sa carrière à l’université de Nice, jusqu’à devenir ministre de l’Enseignement supérieur. 

Mercredi 17 mai 2017, Frédérique Vidal a été nommée ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation au sein du premier gouvernement d’Edouard Philippe. Comme Jean-Michel Blanquer, son homologue à l’Education nationale, elle fait partie des onze ministres ou secrétaires d’Etat issus de la société civile.

Issue de la société civile

Présidente d’université, Frédérique Vidal est l’incarnation type de l’universitaire et n’a jamais exercé de mandat politique. C’est la première fois qu’une personne avec ce profil accède au poste de de ministre de l’Enseignement supérieur. Aujourd’hui âgée de 53 ans, elle a commencé sa carrière comme professeure en sciences de la vie, puis a gravi les échelons jusqu’à devenir présidente de l’université de Nice-Sophia-Antipolis en 2012.

Frédérique Vidal est fidèle à l’université niçoise, puisque c’est là qu’elle a commencé ses études en biochimie et sciences de la vie, avant de rejoindre Paris et la virologie moléculaire à l’institut Pasteur.

La sélection comme premier dossier

Pour son entrée au gouvernement, Frédérique Vidal hérite d’un ministère de plein exercice, là où Thierry Mandon, son prédécesseur, gérait un secrétariat d’Etat. Les premières décisions qu’elle prendra devraient être liées à l’université, et notamment à la question du tirage au sort. La communauté universitaire, organisations étudiantes en tête, sont très sensibles à la question et en attente de décisions politiques. Lors de la passation de pouvoir, jeudi 18 mai, elle s’est prononcée « pragmatique » et « engagée » sur ce dossier.

Le CV de Frédérique Vidal

Née en 1964 à Monaco, diplômée d’une maîtrise de biochimie et d’un doctorat en sciences de la vie à l’université de Nice, et d’un DEA de l’Institut Pasteur.

1995 : Enseignant chercheur à l’université de Nice

2002 : Professeur des universités en biochimie, biologie moléculaire et cellulaire

2005 – 2008 : Directrice du département Sciences de la vie

2007 – 2009 : Directrice adjointe de la faculté des sciences

2009- 2012 : Directrice de l’UFR Sciences

2012 - 2017 : Présidente de l’université Nice-Sophia-Antipolis

17 mai 2017 : nommée Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation