Cette rentrée 2018 sera marquée par une nouveauté en classe de seconde : le test de positionnement en français et mathématiques.

La rentrée approche, et on en sait déjà un peu plus sur les changements qui attendent les lycéens en 2018-2019. C’est surtout la classe de seconde qui sera concernée par les nouveautés, en vue de la préparation au nouveau bac, qui sera mis en application en 2021.

Comme l’avait déjà annoncé le ministre de l’éducation nationale Jean Michel Blanquer, les élèves qui rentrent en seconde passeront désormais un test de positionnement dès le mois de septembre. C’est le panel 2018-2019 qui inaugurera cette évaluation numérique. 

Deux tests de 50 minutes en maths et français

Lors de la traditionnelle conférence de presse de rentrée, le ministère a donné quelques indications quant à la teneur de ce test de positionnement. Celui-ci sera composé de deux séances de 50 minutes chacune La première sera dédié au français, la seconde aux mathématiques. 

Le test de français se concentre sur les points suivants : 

  • Compréhension orale
  • Compréhension écrite
  • Etude de la lange
  • Production d’écrits

En mathématiques, les élèves seront évalués sur :

  • Organisation et gestion des données
  • Nombres et calcul
  • Géométrie
  • Calcul littéral

Les deux tests seront fait sur ordinateur et évalués automatiquement. Les résultats, anonymes et personnels, seront transmis aux élèves. Le ministère précise que ces tests permettront de « faire le point sur les connaissances (des élèves) et leurs besoins », et ainsi aider les professeurs à « mieux cibler les deux heures d’accompagnement personnalisé ». 

54 heures dédiées à l’orientation

Par ailleurs, une autre nouveauté attend les élèves de seconde générale et technologique pour cette année scolaire 2018-2019 : une partie de leur emploi du temps sera consacré à leur orientation. Au total, dans l’année, « 54 heures seront consacrées à la découverte des formations et des secteurs professionnels auxquels celle-ci donne accès ». 

L’idée est non seulement d’aider les élèves à réfléchir à un projet professionnel, mais également de choisir les trois spécialités qu’ils suivront en classe de première.